On ne présente plus Rétromobile, le grand raout annuel des amateurs de vieilles choses sur roues, carburant avec ou sans plomb, mais carburant largement ! À tous ceux que la voiture autonome, électrique de surcroît, laisse de marbre : il n’est pas (encore ?) interdit de se faire plaisir avec un engin du siècle passé. Alors pourquoi ne pas craquer cette semaine, à l’occasion de l’une des trois grandes ventes aux enchères qui se tiendront dans – et en marge – de Rétromobile ?

Une tentation qui ne se chiffre pas forcément en millions, la preuve !

 

Porsche 928 GTS (1993) – vente RM Auctions
En résumé, la 928 est un gros coupé Porsche avec un moteur V8 à l’avant. Rien à voir avec la 911 donc. Pas vraiment sportive, surtout avec une boîte automatique comme sur cet exemplaire, cette lourde GT fut, en son temps, la rivale des Jaguar XJS et autres BMW série 8. Aujourd’hui, restent sa ligne indémodable et des capacités routières stupéfiantes. Avec ses 350 ch, la GTS est la dernière et la plus aboutie de la lignée. Une valeur sûre.
Estimation : 50 000 – 70 000 euros (sans prix de réserve).

 

Bentley Continental R (1993) – vente RM Auctions
Mis à part son nom, la Continental R, lancée en 1992, n’a rien à voir avec le coupé à la sauce VW d’aujourd’hui. C’est une immense voiture, encore entièrement fabriquée à la main, déjà surpuissante et qui ne fait preuve d’aucune fausse modestie. Imaginez que pour le prix d’un gros SUV avec option affichage tête haute on puisse s’offrir une telle merveille devrait suffire à notre bonheur. Et sans vouloir jouer les Madame Soleil, sa cote devrait flamber dans les décennies à venir.
Estimation : 50 000 – 70 000 euros.

 

Facel Vega Facellia cabriolet (1962) – vente Bonhams
La Facellia, et sa fiabilité douteuse, ont précipité la dernière marque automobile française de prestige vers la faillite. Il serait donc légitime de lui en vouloir. Mais bon, le temps passe et il y a tellement d’autres combats à mener… Entièrement restauré, ce ravissant cabriolet milite à lui seul pour la réhabilitation du modèle. D’autant que, fiabilisé, le 4 cylindres double arbre Pont-à-Mousson est, paraît-il, très agréable à l’usage. Et quelle planche de bord !
Estimation : 30 000 – 40 000 euros.

 

Simca 1000 Coupé (1967) – vente Bonhams
C’est sûr, l’évocation d’une Simca 1000 ne soulève pas des montagnes de glamour. Avec deux portes en moins et une carrosserie signée Bertone, la version coupé change radicalement la donne. Dedans comme dehors, la séduction tourne à plein régime, même si les performances n’ont rien d’ébouriffant (140 km/h tout de même). Dommage que la capitale lui soit désormais interdite en semaine, la Simca 1000 Coupé ferait un très sexy daily driver.
Estimation : 10 000 – 15 000 euros.

 

Fiat 130 Coupé (1972) – vente Bonhams
Pour un néophyte, difficile d’imaginer aujourd’hui que Fiat ait pu créer par le passé un gros coupé aussi statutaire. La ligne, signée Pininfarina, est une incontestable réussite. L’intérieur se montre accueillant et le moteur, un V6 double-arbre, suffit à emmener le tout avec aisance. Aux yeux du monde, cela restera toujours une Fiat et c’est bien dommage. Ceux qui assumeront seront récompensés au centuple. Nous en sommes.
Estimation : 20 000 – 25 000 euros.

 

BMW M5 (1986) – vente Artcurial
Envie de jouer les Bad Boys ? Cette M5 première du nom, aussi méchante qu’elle en ait l’air, est faite pour vous. Mais prudence : ses 286 chevaux lâchés sans assistance aucune ne sont pas à la portée du premier venu. Son premier propriétaire ? Le vice-champion du monde de Formule 1, Didier Pironi. Prudence donc, mais aussi et surtout : humilité ! Provenance oblige, cet exemplaire nous semble un peu surcoté, mais vendu sans réserve. Alors pourquoi ne pas tenter sa chance ?
Estimation : 30 000 – 50 000 euros (sans prix de réserve).

 

New Map Solyto (1971) – vente Artcurial
Mais qu’est-ce donc ? A vrai dire, on ne sait pas trop. Mais pour épater la galerie à moindre coût, il n’y a pas mieux. Et avouez qu’un utilitaire décapotable, cela ne court pas les rues. Le catalogue Artcurial conclue ainsi sa description : « Rare à la vente, cet adorable petit utilitaire qui permet de rouler cheveux aux vents, joint l’utile à l’agréable ». Nous validons.
Estimation : 4 000 – 8 000 euros.

 

Bertrand Waldbillig

Rétromobile
Du 8 au 12 février 2017
Paris Expo Porte de Versailles
1 place de la Porte de Versailles
75015 Paris
Tarif : 18 € par personne et pour une journée
Vente RM Auctions, mercredi 8 février
Vente Bonhams, jeudi 9 février
Vente Artcurial, vendredi 10 février