Longer la côte, de Los Angeles à San Diego en passant par « Frisco », après un détour par Death Valley et une éventuelle escale à Las Vegas… Tout ou presque a déjà été dit sur le classique -certes très excitant- road trip californien. Pourtant, un peu plus au nord, la côte Pacifique américaine révèle d’autres pépites qui valent plus qu’un détour. Villes attrayantes, nature, gastronomie, belles adresses… Et si le nouvel eldorado s’explorait désormais du côté de l’Oregon ?
Astoria
La vision du fleuve Columbia qui semble s’étirer à l’infini et l’apparition du pont Astoria-Megler (long de plus de 6km !) mérite à elle seule une stop dans cette petite ville d’à peine 9 000 âmes. L’escale est une première bouffée d’air idéale pour un roadtrip de quelques jours dans un État où les routes et les arbres semblent plus grands que nulle part ailleurs. Un joli point de vue qui se mérite (164 marches) du haut de l’Astoria Column, et nous voilà installés Baked Alaska, pour déjeuner ou dîner. L’adresse ne paie pas de mine mais le poisson du jour -et du coin- y est appréciable.

La route 101
La fameuse. Celle qui, sur 2464 km, longe la côte Pacifique, en prenant sa source dans l’État de Washington pour se jeter en Californie. Entre les deux ? L’Oregon, ses forêts, ses côtes qui semblent surgir du vide et une lumière capricieuse de brume ou assommante de soleil vous offrant certaines des plus belles images de votre voyage. Notre coup de coeur, parmi les dizaines d’escales possibles pour admirer l’océan : Cannon Beach, entre station balnéaire et spot de surf.

Newport
Toujours sur la route 101, cette ville de 10 000 habitants compte 3,5 millions de visiteurs chaque année. On y aime l’atmosphère de port de pêche, le front de mer, les lions de mer hurlants sur les berges et les figures locales pêchant le crabe sur bayfront. Saumon local de très belle facture au Local Ocean Seafood (demandez poliment le dressing à part afin d’éviter un surplus de sauce qui peut gâcher la fête). À noter que Newport accueille chaque année un Seafood & Wine Festival.

 

Willamette Valley
On vous racontait ici que Portland est la ville qui compte le plus de brasseries au monde. Les oreganais savent jongler entre houblon et raisin: l’État dénombre quelques 702 vignobles. Un chiffre aussi impressionnant que le sont les lieux. Les plus Grands Ducs d’entre eux ont été imaginés par des architectes de la région et offrent une vue sublime sur les côteaux alentours. Pour ces dégustations avec vue, Ponzi Wines et le Domaine Drouhin, se révèlent comme étant deux adresses où les Chardonnay nous ont obligé à faire un peu de place dans la valise avant de rentrer au pays. Et pour faire d’un passage à la Willamette Valley une expérience totale, il faut s’attabler chez The Joel Palmer House , qui revisite admirablement le champignon et la truffe, avant de trouver le sommeil dans l’une des superbes caravanes deluxe du Vintages Resort.

Crater Lake et Painted Hills
Un lac sur le cratère d’un volcan et des collines qui semblent avoir été fraîchement peintes : avec la côte Pacifique, c’est dans les terres que l’Oregon cache ses plus belles claques visuelles. Entre ces deux immanquables, une escale à Bend – où la nature est toujours reine – permet de prendre une dernière bouffée d’oxygène avant de rentrer. Et de revenir ?

 

Damien Guillou 

 

Partir sereinement
Une agence
Un voyage sur-mesure avec BY CDM
Un site de bon conseil
Duxin Com et Travel Oregon
N’hésitez pas à contacter directement Olivier Barthez qui connaît et apprécie Les Grands Ducs.