Les Grands Ducs amateurs de malt ne dégusteront plus en surface. C’est depuis peu en sous-sol que la mélodie se joue. Direction la rue Tiquetonne, au cœur de la capitale

La scène cocktail hexagonale dépoussière depuis plusieurs années ses classiques. Dans le sillage de l’Experimental Cocktail Club en 2007, des dizaines d’enseignes ont vu le jour. Si le gin a trouvé ses quartiers rive gauche, au Tiger, les spiritueux français s’accordent un lifting intégral au Syndicat, derrière une façade anonyme de la rue du Faubourg Saint-Denis. L’agave mexicain, base de la téquila et du mezcal, “mariachise”, elle, la carte de la Candelaria, rue de Saintonge. Sur Sopi (Pigalle), le rhum arrondit avec délices les recettes du Dirty Dick. L’offre est variée, les ouvertures rythmées, la clientèle presque comblée. Ne manquait à l’appel qu’un établissement dédié aux whiskies.

Il y a quelques mois, ouvrait rue Tiquetonne la Maison du Saké, accompagnée d’un restaurant proposant une suite de food pairing autour de l’alcool de riz japonais. Mais au sous-sol surprise, c’est désormais le malt qui prend la parole !

Au pied de l’escalier qui nous y mène, sous les voûtes en pierre, une première sélection aligne plus d’une centaine de références. Pur, on the rocks ou en cocktails, les whiskies dévoilent ici toutes leurs facettes. Orchestrée par la Chef Barman Lilya Sekkal, le résultat est frais, original et savoureux selon les goûts. L’architecture intérieure déploie une ambiance épurée et les matériaux nobles font écho à la pierre. On est bien mais… l’expérience ne s’arrête pas là !

Après avoir poussé une porte discrète en fond de salle, on entre dans une nouvelle dimension. Pas moins de 800 flacons vieux, rares donc exceptionnels s’alignent sur plusieurs mètres d’étagères. Aux manettes, François Piriou, sommelier passionné, veille au grain (et à l’orge). Grand connaisseur, il accompagne, conseille, suggère au moment de faire son choix. Un Macallan des années cinquante vous fait les yeux doux tandis que l’Ardbeg de trente ans aguiche avec sa tourbe onctueuse. Pas de panique, il y en aura pour tous les palais.

On est encore dans les limbes qu’une troisième salle se dévoile. La Japanese Room s’offre à vous dans un salon entièrement consacré aux whiskies de l’archipel nippon. Bercé par tant de splendeurs, on se laissera convaincre par un Yoichi (Nikka), un Yamazaki (Suntory) ou succombera, qui sait, à l’un des mythiques embouteillages Karuzawa présentés à la carte.

Il faut reconnaître que La Maison du Whisky et Youlin Ly, fondateur de La Maison du Saké, ont vu juste en s’associant. Le Golden Promise est le nom d’une variété d’orge autrefois utilisée par les distilleries écossaises.
L’époque a changé, les variétés utilisées ont évolué, mais la promesse d’un lieu exceptionnel de dégustation est tenue. On parie que vous allez aimer.

Texte : Yves Poupon
Photographies : Yann Deret

Golden Promise
11 rue Tiquetonne, 75002
Du mardi au samedi – 19h-02h
09 67 61 97 03