Dans son chef d’oeuvre Ulysse, James Joyce écrit: “Dieu a fait l’aliment, le Diable, l’assaisonnement”. Une métaphore à méditer quand vient l’heure de déguster ce Jameson Caskmates.

A l’heure du rafraîchissement, le Grand Duc avisé est souvent confronté à un dilemme qui le laisse parfois pantois face au menu proposé en terrasse. Oscillant entre la fraîcheur du houblon et les subtilités d’un whisky de grain, d’orge ou des deux à la fois, l’amateur reste hésitant.

Ne cherchez plus, chers Grands Ducs, voici un belle alternative: élégante, savoureuse et bien sûr originale. Pour mener à bien le rituel, prenez la cuvée Caskmates, neé dans la distillerie irlandaise Jameson. Rendez vous parallèlement dans quelques bonnes échoppes dédiées au houblon, l’hexagone en compte de plus en plus. Favorisez au mieux une marque craft dans le choix de la bière. Le travail opéré par les brasseries artisanales est remarquable, proposant une variété organoleptique extraordinaire.

La dégustation s’accomplira au choix sur une belle stout brune, fruitée et légèrement amère, ou sur une IPA (Indian Pale Ale) recelant d’exquises notes entre gourmandise et amertume. Un peu comme une esquisse, on savourera par touches, alternant la gorgée de bière et de whiskey… l’aventure n’en sera que plus belle.

On appréciera la fraîcheur qu’apporte le rituel. On loue également le naturel avec lequel les deux expressions se marient en bouche. De nouveaux territoires de dégustations s’ouvrent alors à l’amateur averti mettant Dieu et le Diable dans un même verre.


Yves Poupon

Jameson Caskmates – 70cl – 40° – 23 euros
La cave à bulles – 45 rue Quicampoix – 75004 Paris