C’est le printemps ! Tout comme l’an dernier, Paris a vu surgir de nombreux hôtels, à vivre au quotidien ou le temps d’une escapade.

Le plus rock : Hôtel de JoBo, dans le Marais

Coup de cœur pour ce bijou d’hôtel !

JoBo comme Joséphine Bonaparte, version déjantée et XXIème siècle : un décor Directoire Rock imaginé par la décoratrice américaine Bambi Sloane, avec sa déferlante de roses – clin d’œil à la remarquable roseraie de l’Impératrice déchue à la Malmaison, ses décors en losanges, ses flèches et marqueteries.

Les chambres, nids d’amour soignés, offrent un grand niveau de détails : très beaux interrupteurs et poignées de porte, papiers peints et rideaux de la Maison Pierre Frey et des salles de bains très Palace, en marbre noir et blanc et robinetterie italienne Stella – la marque du Ritz, s’il vous plaît !

Un bar à vivre à toute heure : pour un petit déjeuner gargantuesque aux produits très gourmands, pour une réunion de travail au calme, confortablement installés sur les fauteuils de velours et de soie jaune, ou pour déguster une coupe de champagne le soir venu, avant de se mettre dans de beaux draps – et advienne que pourra !

 

Le plus communautaire : MOB, aux Puces de Saint-Ouen

Cyril Aouizerate, co-fondateur des hôtels Mama Shelter, a ouvert le MOB il y a quelques semaines. Bien davantage qu’un hôtel, c’est un lieu à vivre, avec une belle terrasse – privatisable si besoin, un cinéma en plein air, un potager sur le toit cultivé par les habitants du quartier, un espace de co-working, des cours de tai chi au réveil…

Le restaurant propose une carte très courte de produits frais, bio et de saison, mais aussi des pizzas et bientôt des barbecues.

Chiner une suspension scandinave, des chaises Eames vintage ou un miroir vénitien pour décorer sa salle de bains étant devenu très hype, le lieu ne désemplit pas. On s’y retrouve ?

 

Le plus fashion : Nolinski, à deux pas de la Comédie Française

Ici, l’archi d’intérieur Jean-Louis Deniot joue sa partition de marbre, laiton et velours à la perfection.

Si la Brasserie Réjane est peu recommandée aux heures de pointe (trop chère pour une assiette assez moyenne, trop de bruit, trop de bling), c’est un havre de paix entre les coups de feu et un lieu idéal pour une réunion de travail l’après-midi, la gentillesse des serveurs en prime. Au fond de la Brasserie se trouve le Grand Salon, une salle secrète, feutrée, très boudoir, pour se couper du brouhaha ambiant et se prélasser dans le moelleux des canapés au son du piano.

Mention spéciale pour le Spa qui propose une belle carte de soins destinées aux hommes (et bien sûr aux femmes, mais ça, c’est classique). Grands Ducs, à vos cartes de crédit !

 

Le plus privé : La Résidence Paris, près de la Fondation Vuitton

Ouvert depuis quelques jours à peine, La Résidence Paris est un magnifique hôtel particulier de 700 m2 avec son jardin privatif de 1700 m2, situé à quelques minutes de Roland Garros et de la Fondation Vuitton. Idéal pour les grandes familles ou les groupes d’amis, la Résidence se loue en entier : service attentionné, un manager 24h/24, les services de MyConcierge, piscine, spa, baby-sitting… Intéressant : on peut aussi juste la louer pour fêter un événement dans un cadre grandiose. Tout est possible, il suffit de le demander. Plus que jamais, pour vivre heureux, vivons cachés !

 

Alix Capet

 

Hôtel de JoBo
A partir de 180 €/ nuit
MOB Hôtel Paris Les Puces
A partir de 89 €/ nuit
Nolinski
A partir de 390 €/ nuit
La Résidence Paris
Se loue en entier : 5 000 € / nuit pour 10 personnes