Amateurs de jumping, le spectacle est au pied de la Tour Eiffel ce week-end ! Les meilleurs cavaliers mondiaux de saut d’obstacles se sont donnés rendez-vous les 30 juin, 1 et 2 juillet sur le Champ de Mars pour le Longines Paris Eiffel Jumping, 8ème étape du Longines Global Champions Tour 2017. Autour de cette épreuve, un programme très complet de concours de saut international (CSI) est proposé au public parisien.

Ce circuit créé en 2006 propose, à travers ses 15 épreuves sur l’année,  un spectacle sportif de très haut niveau au cœur de belles villes et autres lieux iconiques. Le rendez-vous parisien s’inscrit dans une grande tradition française, au pied de l’Ecole militaire, sur le terrain même où le jeune Napoléon Bonaparte s’entraînait aux côtés de ses camarades aux exercices équestres. « Nous sommes heureux et fiers de pouvoir concourir dans un cadre si symbolique et exceptionnel avec la tour Eiffel en toile de fond » commente Philippe Rozier, champion olympique par équipe à Rio aux côtés de Pénélope Leprévost, Kevin Staut et Roger-Yves Bost.

 

 

Une diagonale de 81 mètres

Quelque 65 cavaliers parmi les meilleurs du monde et leurs 250 superbes chevaux sont attendus pour l’épreuve parisienne. Ils fouleront une carrière de 54 sur 67 mètres assurant une diagonale de 81 mètres qui permet aux concurrents de belles accélérations pour franchir les 12 obstacles. Il y a une semaine, en pleine canicule, une noria de 80 semi-remorques a déversé sur le champ de mars, 1900 tonnes de sable fibré. « Quantité et qualité de morceaux de tissus incorporés dans le sable sont un secret jalousement gardé. Les Français sont reconnus pour faire d’excellents dosage » explique Fred Beauchène, directeur technique du Longines Paris Eiffel Jumping.

Des atouts techniques de nature à satisfaire le chef de piste Uliano Vezzani dont la seule priorité est le bien-être des chevaux. « C’est au laser que les 20 centimètres d’épaisseur de sable sont répartis sur la carrière pour garantir une homogénéité parfaite de la piste » précise Fred Beauchène.

Cet expert en organisation d’évènements sportifs les plus délirants telle une compétition de funboards avec des ventilateurs à Bercy, est un adepte de l’adage « il n’y a pas de problèmes, seulement des solutions » ! Ainsi la fabrication d’une carrière et d’un paddock en plein cœur du 7ème arrondissement parisien, les boxes et douches pour 250 pur-sang et un village équestre de 80 tentes et 30 000 visiteurs attendus ne sont sources d’aucun stress

Des barres à 1,60 mètres  

Le Longines Global Champions Tour Grand Prix avec des hauteurs de barre à 1,60 m est réservé aux cavaliers 5*. Il se déroulera samedi à partir de 20 h. Mais l’élite mondiale des cavaliers pourra aussi être admirée pendant les trois jours sur des épreuves de CSI aux obstacles un peu moins hauts, de 1,15 à 1,55 mètres.  Des épreuves accessibles aux cavaliers 1*, jeunes ou amateurs éclairés comme l’acteur Guillaume Canet, se dérouleront les trois matinées. A noter vendredi soir, à 20 h, le Prix Renault ZE,  l’épreuve très spectaculaire de saut en hauteur avec un record à battre de 2,05 mètres. Guillaume Canet avait l’an dernier, sauté 1,90 mètres.

Ouvert gratuitement au grand public, le Longines Paris Eiffel Jumping se clôturera les 3 soirs par un show de Santi Serra, l’homme qui chuchote à l’oreille des chevaux.

L’évènement est aussi l’occasion pour les organisateurs de mettre en valeur l’art de vivre à la française. Les espaces de réception abritent un restaurant éphémère qui propose au public des mets 3 étoiles, signés Alain Ducasse et Frédéric Vardon. La dégustation au pied de la statue du maréchal Joffre, à quelques mètres de la piste et face à l’enfilade champ de mars, tour Eiffel, Trocadéro devrait réjouir les épicuriens…

 

Patricia-M. Colmant

 

Vendredi 30 juin, samedi 1er et dimanche 2 juillet
Réservation obligatoire

 

Chronométreur officiel de l’évènement, Longines profite de l’occasion pour dévoiler une nouvelle édition dans la Longines Master Collection. Mouvement automatique, cadran bleu soleil, 13 index diamants, étanche à 30 mètres, la montre officielle est assortie d’un bracelet alligator bleu. Un élégant garde-temps dans un boitier rond en acier inoxydable proposé à 2 080 €.