De son passé de zone internationale, Tanger conserve un air impertinent. En foulant ses ruelles, on a cette même sensation qu’au petit matin, après la fête. Prisée des artistes dès le XIXe siècle, capitale de la Beat Generation et de la liberté culturelle au siècle suivant, Tanger se réinvente sans pour autant renier son histoire… Promenade en quelques adresses.

Dar Nour, la maison d’hôtes inspirante 

Au Dar Nour, littéralement Maison de Lumière, on se promène pieds nus. Imaginée par trois Français, Catherine Arlaud, Philippe Chaslot et Jean-Olivier Arfeuillère, la maison d’hôtes accueille tant le visiteur en quête de rencontres que le solitaire avide de tranquillité. Dans la juste lignée des artistes qui ont régné sur la ville, de Matisse à Kerouac, le vent de liberté qui souffle sur cette maison d’artistes séduit au premier instant.

Les dix chambres du Dar Nour sont décorées avec des pièces chinées à Tanger et ailleurs, parfois créées pour l’occasion : c’est le cas, dans la suite Salam, des carreaux émeraude cirés dont le motif, inspiré d’un tapis observé au souk, est imaginé spécialement par ses propriétaires.

Dans cette maison aux volumes typiquement tangérois, on se sent bien. Les trois terrasses dominant la ville, les apéritifs et les dîners improvisés, le miel et les fruits du matin, les kefta et les pâtisseries du soir, les personnalités atypiques qui s’y croisent, la simplicité des soirées douces… C’est le tour de force du Dar Nour : ici, on est parfaitement à l’aise. On se sent chez des amis. La chambre semble être celle qui nous est réservée à chaque passage. En partant, on en oublierait presque de remettre ses chaussures.

Le Musée de la Kasbah

Niché au cœur de la vieille ville, l’ancien Dar-Al-Makhzen (Palais du Sultan) mérite une visite, plus pour la sereine magnificence des lieux que pour ses collections permanentes.

Le palais du XVIIIe siècle, édifié par ordre d’Ahmed Ben Ali sur l’emplacement historique (depuis le XIIe siècle) des palais des gouverneurs successifs de la ville, est transformé en musée en 1922. Plusieurs fois agrandi, c’est l’exemple architectural typique du siège du pouvoir local : une cour à ciel ouvert, un revêtement en zellige, la fameuse mosaïque géométrique marocaine aux tesselles polychromes, de riches coupoles en bois sculpté et peint, le mélange des influences européennes : romaines, comme sur le sol du patio, pavé d’une mosaïque, ou encore portugaises, la ville ayant été longtemps occupée par les occidentaux. Le jardin est à lui seul une poésie : sur le modèle mauresque, il se développe tout en végétation luxuriante autour d’une fontaine centrale et de plusieurs allées symétriques.

Les collections du Musée présentent l’évolution des objets rituels et quotidiens de la Préhistoire au XIXe siècle, insistant sur le statut particulier de la ville portuaire, à la croisée entre l’Afrique et l’Europe, lieu de passage incontournable sur le détroit de Gibraltar. Mention spéciale pour la splendide salle des enluminures, Koubba K’hira, qui rappelle le caractère sacré de la calligraphie dans la civilisation arabe.

Bazar Tindouf

C’est un lieu de passage obligé. La boutique de Boubker Temli, c’est le lieu de chine des Tangérois comme des amateurs de passage. Certes, comme chez n’importe quel antiquaire ou brocanteur, il faut s’y rendre régulièrement pour faire de véritables de trouvailles. Mais même si l’on n’y trouve pas la pièce rare (à moins de pouvoir embarquer au retour avec un dessus de table en mosaïque bleue), même si le contemporain se mêle à l’ancien, il faut s’arrêter un instant dans ce temple de l’objet ! Du sol au plafond, s’étalent les céramiques, les bijoux, les verreries et les sculptures, les tapis par centaines et même une pièce entière consacrée aux lanternes. Un bazar, un vrai, le dernier et le plus mythique de la ville.

 

Les Palaces de l’âge d’or

Impossible d’évoquer Tanger sans ses Palaces, témoins silencieux d’un âge d’or…

Bien plus qu’un hôtel, El Minzah est un monument tout en faste mauresque, symbole des années élégantes et des folles soirées tangéroises. Inauguré en 1930 par le flamboyant John Crichton-Stuart, marquis de Bute, l’hôtel semble encore hanté par le souvenir de ses prestigieux convives et les folles nuits de la Zone Internationale. On rêve aux secrets de ses chambres en sirotant un thé au bord de la piscine…

Le Nord-Pinus hôtel, reposant sur l’enceinte de la Kasbah, est le pendant du grand hôtel arlésien. L’ancienne maison du pacha séduit instantanément Anne Igou, qui aussitôt l’acquiert et s’imprègne de l’ambiance festive, un brin décadente, si typiquement tangéroise. Il en résulte un intérieur mêlant les styles musulmans et occidentaux, s’inspirant surtout des grandes années cosmopolites de la ville, la décennie 40-50. Idéal pour un cocktail avec vue grandiose.

 

Mounir

La plage de Mounir se mérite : une heure et demie de route cahotante, des paysages changeants, et quelques villages berbères plus tard, on a le souffle coupé par cette immense plage déserte, sur laquelle ne se tiennent que quelques paillottes. Difficile de décrire la sensation d’apaisement et de beauté pure qui en découle : il faut goûter aux plats simples, descendre les marches ensablées et s’endormir au bruit des vagues…

Se promener dans la ville

Tanger, reine de Gibralter, est aussi une promenade perpétuelle : ce sont ses ruelles lumineuses, ses villas abandonnées, vibrants témoignages d’une époque pas tout à fait éteinte. Ce sont les librairies françaises comme Les Colonnes ou Les Insolites, les marchands de paille, les boutiques conceptuelles et les idées qui fourmillent, ce dynamisme créatif enfin, mêlé à ce je-ne-sais-quoi d’un peu languissant et désuet qui en créent le charme si particulier.

Elsa Cau 

Les adresses à Tanger

Dar Nour
20, rue Gourna, La Kasbah,
Tanger 90000
Chambres à partir de 75€ la nuit / Mini-suite 90€ la nuit / Suite 150€ la nuit
T.+212 662-112724
Musée de la Kasbah
Place de la Kasbah,
Tanger 90030
T.+212 5399-32097
Tlj sauf le mardi 10-18h
Bazar Tindouf
64 rue de la Liberté
Tanger 90000
El Minzah Hôtel
85 rue de la Liberté,
Tanger 90000
T. +212 5393-33444
Hôtel Nord-Pinus
11, Rue Riad Sultan,
La Kasbah, Tanger 90000
T.+212 661-228140
Chez Mounir
Plage de Rada
15 km au sud d’Asilah (dont quelques km de piste)
Librairie Les Colonnes
Avenue Pasteur,
Tanger 90000
T.+212 5399-36955
Librairie-Galerie Les Insolites
28 Khalid IBN AL OUALID,
Tanger 90000
T.+212 5393-71367
A lire : Tessa Codrington, Esprits de Tanger, 25 €