Tavline*. Voilà la parfaite adresse de saison. Celle dont on rêve les jours de canicule, quand la chaleur oppressante vous donne des envies de fraîcheur, de légèreté et de voyage… Imaginez donc une petite salle pimpante, claire, à la déco sommaire (murs de pierre grattées, miroirs, plantes vertes et lampes bulbe tombant d’un plafond immaculé) où la cuisine planquée derrière quelques grosses poutres blanches laisse apparaître l’effervescence colorée d’une gastronomie aux parfums ensoleillés.

Car ici, c’est Tel Aviv au bout de la ligne n°1. Une inspiration israélienne clairement affirmée, débordant vers quelques autres influences du bassin méditerranéen.

Parmi l’avalanche de petits plats se succédant sur la table comme autant de touches de couleur pimpantes dans un album de voyage, on retiendra plus particulièrement le Houmous Asli maison (tahina, pois-chiches entiers et cumin), l’Aubergine brûlée et son coulis de tomates au paprika fumé, le Chou-fleur rôti au tahina, pistou et vinaigrette aux graines de tomates, la Foccacia maison (très bonne entrée en matière) épaisse, tendre et croustillante, que l’on trempe dans des tomates râpées au cumin, des carottes à la marocaine ou du Srhoug (purée de piments, ail et épices) et accompagnée d’ail confit (à goûter absolument).

 

Pour les appétits solides, quelques plats de la mare nostrum complètent la panoplie, dont un Yam Yabasha (calamars sautés, betteraves jaunes sur crème d’oignon et bière Goldstar) ou un Memoulaïm (oignons farcis à l’agneau en sauce et risotto vert d’orge) qui, servis dans des assiettes de métal, ne font pas de détails. Quelques desserts en option dont un Malabi (flan libanais à l’eau de rose et pistaches) parfait.

C’est délicieusement exotique, d’une belle fraîcheur et très parfumé. Tout de que l’on peut attendre d’un déjeuner d’été.

De ce Tavline on aime le gimmick (lire « bonne idée ») de ce rouleau de papier kraft que l’on déroule au mur pour y inscrire le menu anglais, les épices omniprésents (excellent anti-oxydants en passant…) et le service d’une bonhomie et d’une gentillesse à toute épreuve. Faites vous expliquer les plats, les épices, les sauces, et c’est tout un paysage qui défilera devant vos yeux.

C’est peu dire que l’on aime retrouver de temps en temps à Paris de ces tables aux ambitions modestes mais qui les excédent sans peine à force de talent et de simplicité. C’est sûr, on y reviendra cet automne, reprendre à peu de frais quelques couleurs.

 

Thierry Richard

 

 

*Tavline, pour « épices » en hébreu.

 

 

Tavline
25 rue du Roi de Sicile
75004 Paris
Téléphone : 09 86 55 65 65
Fermé dimanche et lundi
A la carte, compter entre 25 € et 35 €
Métro : Saint-Paul