Messieurs, savez-vous que votre femme est méticuleusement déjà en train de construire mentalement sa valise ? Tel un Tinder de la  mode, elle swipe savamment une succession de looks pour la plage, le soir, le passage au marché, le bain de soleil etc. Ne vous en faites pas, tout ceci est normal. En voici donc un petit aperçu en espérant ne pas trop vous spoiler.

 

Bathing suit First

Evidemment le look des vacances comporte des must, des requirements comme on dit. Le maillot est définitivement l’élément central, la pièce maîtresse prise de tête de toute valise de vacances qui se respecte. Aujourd’hui, pas question de partir sans en avoir deux. Oui deux, comme 1+1.

Le casse-tête au delà du style, ce sont les marques de bronzage (même avec la crème 50 – autre must – ne vous inquiétez pas, le soleil dorera sa peau juste ce qu’il faut) : il faut veiller à prendre des formes qui cohabiteront en bonne intelligence. Désolée : ça exclut le trikini pourtant sur le retour quand il est chic. Cette année, c’est de nouveau le une-pièce qui s’impose  : uni, bien coupé, avec un twist type bretelles croisées (Eres bien sûr ou Princesse Tam Tam + Uniqlo). A associer avec un deux-pièces qui respectera le twist mais dans une couleur différente, unie toujours. 

Idyllic Summer… The Georgia one piece by #eresgirl @laurasgl!

A post shared by Eres Official (@eres) on

Excellent basique d’une tenue en devenir, le maillot se porte avec une jupe en jean trois-quart (APC) ou un short bouffant taille haute (Asos) pour celles qui n’ont pas froid aux legs. Ce dernier se portera certainement avec un débardeur loose dans toutes les couleurs qui vont bien (le trio blanc – gris – noir of course d’American Vintage) et qui laisse deviner la coolness qui émane d’un corps qui ne demande qu’à s’exprimer. Vous y êtes ?

 la mode délaisse parfois l’ergonomie…

La bohème est toujours dans la place

Côté top (avec un jean blanc, le must plébiscité par Garance Doré depuis Venice Beach) on privilégiera les hauts brodés délicats inspirés du Mexique (Bash et Leon et Harper). Parce que Team Frida Kahlo. Rayon shoes, des ballerines échancrées Toms et peut-être même des mules chic qui laissent libre la cheville (Anthology) en complément des sandales plates double bride classiques et indémodables ( K.Jacques et Rondini). Des runnings bariolées feront certainement leur apparition pendant le séjour, et pas forcément pour faire un jogging (associé à une robe midi fleurie Intropia, vous direz oui vous verrez tellement c’est cool).

ARIZONA IN #JACQUEMUS

A post shared by SIMON PORTE JACQUEMUS (@jacquemus) on

Quant aux accessoires (car ils font tout), une capeline champêtre aux bords interminables (Jacquemus bien sûr), une ceinture en cuir naturel que vous verrez quotidiennement car on marque la taille, du short bouffant à la robe. Et ne vous souciez pas de la partie sac, cet été ce sera un panier… Non non non pas le panier du marché (so last year), le panier rond de préférence dessiné par Vanessa Seward. On a connu plus pratique, mais la mode délaisse parfois l’ergonomie.

Cachez cette boucle d’oreille que je ne saurais voir

Niveau bijou, on sera sur les bracelets en vrac en mode mix and match : l’exotisme Ipanema meets des joncs un rien bling (Chicalors) car les bras sont les nouvelles jambes paraît-il ! 🙄  Oubliez les colliers qui sont la cravate qu’on laisse à la ville sauf sautoir interminable qui amène une subtile lumière au débardeur loose gris-blanc-noir (celui-là : oui). Et les boucles d’oreille (oui sans s) car certes il n’y en a qu’une mais elle claque tellement que vous redécouvrirez les magnificents méandres de son oreille (Medecine Douce). L’autre (nue) racontera la simplicité et la sobriété de la vie et lui permettra une écoute maximale… c’est le triomphe de vos conversations à venir !

Fall is coming !

Toutes des beauty addicts

Dans la famille cosmétiques, la valise sera peuplée de vernis travel size pour essayer de nouvelles couleurs (vert, bleu et fluo). Et petite nouveauté, le retour du masque qui (préparez-vous) sera plus noir que vert ou argile (les plus pointues dégaineront probablement l’alternative textile qui fait fureur en Corée). On n’oublie pas le rouge à lèvres  (rouge sang/rose foncé) évidemment pour signifier le look soir et sophistiquer une tenue casual qui sera certainement composée d’une robe longue (oui longue ! désolée).

Enfin ne vous étonnez-pas si votre épouse, à peine arrivée sur la plage, plonge son nez dans les mensuels féminins qui traiteront TOUS de la mode de la rentrée. Fall is coming ! (et comptez sur nous pour décrypter ce vestiaire back to school).

Caroline Taret 

Vous n’avez pas tout compris ? Petit lexique mode

Trikini : un maillot trois pièces en une qui peut vous transformer un modèle d’Araki si vous n’avez pas le corps de Gigi Hadid.

Twist : le détail qui fait toute la différence mais que vous ne remarquerez probablement pas (les fronces d’un jean, un noeud subtil au niveau des bretelles).

Loose : l’inverse du ‘près du corps’ qui vous donne l’impression d’être Jane Birkin

Garance Doré : blogueuse mode française historique qu’on adore détester depuis qu’elle a ouvert un bureau à New York puis à Los Angeles (où elle vit aujourd’hui, avec un jazzman séduisant et un chien hyper cute).

Team Frida Kahlo : en mode comme en sport et en people, on choisit toujours sa team, son crew, sa tribu. Celle de Frida Kahlo est, à l’image de son art et de son sens du style, opulente, colorée et obsédée par les broderies cousues main.

Mule : chaussure d’intérieur devenue chic qui est toujours ouverte au niveau des talons.

Runnings : basket conçues par Nike ou Adidas pour faire du sport mais largement utilisées pour toutes les autres situations de la vie.

Capeline : immense chapeau simple à bords très longs. Parfait pour un été en Provence ou faire semblant d’être une star des années 50 en villégiature.

Vernis travel size  : format voyage très utile pour ne pas s’engager sur des couleurs excentriques.

 

 

 

(Image à la une : Simon Porte Jacquemus, collection Printemps-Eté 2017 présentée à Marseille, photo Charlotte Lapalus)