Si Hedi Slimane a dépoussiéré le port du costume et modernisé son esthétique lors de son passage chez Dior début 2000, il est grand temps de revenir à de justes proportions sans pour autant ressortir le costume de papa. Laissons donc le slim à Hedi : voici nos bonnes mesures de rentrée !

Si vous jetez un œil au livre d’Alan Flusser, Dressing the Man, le sous-titre vous éclaire rapidement sur le traité : Mastering the art of permanent fashion. À l’opposé de la mode, la maîtrise des proportions et des coupes permet de bien s’habiller sans tenir compte des saisons et des tendances. Très Grand Duc que tout cela ! Si l’approche reste assez américaine – Alan Flusser s’habillant d’une manière discutable – les schémas et illustrations sont plutôt pédagogues.

Laissons donc aux chauffeurs Uber leurs costumes noirs et cravates fines slimanisés et retrouvons la joie de porter davantage de tissu.

Mais quelle est la bonne proportion ? Comme dans n’importe quel domaine, l’exagération ne mène à rien de bon. Trop étroit, trop large, trop court, trop long, vous ne portez plus un costume mais un déguisement.

La taille
On choisira une veste à sa taille ! Pas une taille en dessous parce qu’ « on aime les vêtements près du corps » ! Horreur. Un bon test ? Fermez le bouton. La veste doit pouvoir se décoller de votre ventre de 2cm. Il faudra la repincer. Si des plis apparaissent en forme de moustache de chat, vous être trop serré. Postulez chez Uber.

La longueur
Elle s’arrête au milieu de votre main environ lorsque vous avez les bras le long du corps. Trop long, vous êtes dans la catégorie des Zoot suiter, trop court, vous appartenez au club des amateurs de spencer – et ils sont peu nombreux.

Le revers de la veste
Autour de 7/8 centimètres. Au-delà, vous habitez à Naples, pourquoi pas si vous assumez le style italien. En dessous, vous aimez les années 1960 ou êtes un fan d’Hedi-Dior !

Les manches
Elles seront délicatement étroites. Attention, il ne faut pas que vous ayez le sang coupé si vous pliez le bras !

Les fentes
Veillez à avoir des fentes hautes. Elles creusent les reins et donnent une belle silhouette. Elles vont évidemment de pair avec une veste à la bonne longueur. Sinon vous aurez une ou deux fentes ridicules et inutiles…

Le pantalon
Choisissez une taille normale, ni haute, ni basse. Une ou deux pinces, sans pince peu importe. En revanche, intransigeance totale sur le gabarit de la cuisse, du genou et du mollet. Il faut opérer un travail chirurgical : on travaille au centimètre voire au millimètre ! Jonglez entre le confort et la justesse pour transformer votre allure. Préférez toujours plus court que trop long ! Le pantalon qui tire-bouchonne ou « qui casse sur la chaussure » comme disent les mauvais vendeurs, laissez cela aux présentateurs TV (et leurs costumes noirs, tiens donc). Il doit effleurer le haut du soulier.

La largeur du pantalon
Du standard 21 cm sous Balladur, on a rétréci pour arriver au slim… Entre 18 à 20 cm selon la taille de chacun, c’est la bonne mesure.

On ne vous y prendra plus : vous savez maintenant parler à votre tailleur et votre costume de rentrée n’en souffrira plus ! Si vous avez un bon retoucheur de quartier, apportez-lui vos vestes et pantalons qui en valent la peine mais que vous ne portez plus à cause de la coupe. Bien sûr, pour la coupe slim on ne pourra plus rien faire… Alors offrez ce costume trop étroit à votre chauffeur de VTC !

Guillaume Cadot

 

De la (bonne) mesure en toute chose