On a tous entendu ce vendeur de prêt-à-porter qui affirme « mais Monsieur vous pouvez porter ce pantalon gris toute l’année ! »… Eh bien non. On aime la tomate mozzarella en été et la purée saucisse en hiver, pour nos pantalons c’est la même histoire : la matière dépend de la météo ! Rappel express de ce qu’il faut porter en hiver pour avoir les cuisses confortablement enveloppées.

L’éternel pantalon en flanelle de laine

Il fait la part belle aux nuances de gris. De l’anthracite au gris argent en passant par les gris souris. Il est un peu votre paire de jeans hivernale. Il se marie avec tout à condition de jouer sur les mêmes matières. On ne va Pas de flanelle avec une veste en laine froide ! Le pantalon de flanelle sera confortable, procurera de la chaleur et vous fera passer pour un élégant italien dans ses versions les plus claires…

Le whipcord

C’est un tissu anglais très serré, de laine ou de coton, à fines côtes parallèles obliques. Très résistant, il s’utilise beaucoup pour les uniformes militaires et les culottes de cheval. Il permet de confectionner d’élégants pantalons pour les week-ends. A choisir dans les bruns et les beiges, avec une préférence pour les versions coquille d’œuf ou beurre frais.

Le corduroy

Avant, on disait le velours à papa – ou le Pantashop, pour les plus vieux d’entre nous. Le bon vieux velours côtelé moutarde ou bleu canard, forme jeans 5 poches, qu’on portait dans les cours d’école trouvent résonance aujourd’hui chez les marques « très 9ème arrondissement ».

On le préfère en version pantalon classique à la coupe étroite qui le rend moderne. Tapez dans des couleurs off-white dans le pur style italien pour un week-end à Cortina d’Ampezzo, ou dans les rouge Hermès, beurre frais et autres British Racing Green pour une touche Jermyn Street. Choisissez votre camp, mais préférez les côtes fines, plus urbaines.

La moleskine

Ou peau de taupe en français… Moins joli. Ce qui ne change rien à la qualité de ce coton très agréable, au toucher peau de pêche. Ce tissu lourd prend une jolie patine avec le temps, comme le velours. Couleurs automnales de rigueur.

Le jean en hiver ?

On ne pourra pas dire non, on le porte quoiqu’il arrive. Mais si l’été vous pousse vers votre jean blanc ou usé parce qu’il est tellement sympa avec des Converse, en hiver, on ressort son jean brut. Sa couleur indigo foncée, voire très foncée, vous sauvera les jours pluvieux où vous ne saurez pas comment vous habiller. Parfait avec vos vieilles Golf Weston.

Le coton gratté

Vous ne jurez que par le Chino et dérivés ? Tournez-vous vers le pantalon en coton gratté. Très confortable et assez épais, la matière s’apparente à une serge peignée avec son tissage oblique comme le whipcord. Un conseil, lavez-le avant de le porter pour la première fois, pour qu’il prenne une belle patine.

Rappelez-vous, c’est avant tout la coupe qui fait tout ! Elle peut sublimer une flanelle ou ruiner un pantalon de velours, vous classant en deux temps trois mouvements dans la catégorie « retraité en voyage organisé ». Travaillez les retouches !

Guillaume Cadot