Vieux beau, beau vieux, pas le même combat. Nous, on aime le premier : sa ringardise à vouloir rester jeune, il l’assume. On l’a tous déjà croisé… Il sent bon le Vetiver, les années 1980, roule décapotée sur les routes de la Riviera en voiture italienne écarlate, l’œil brillant et le sourire carnassier, la chevelure crantée au Pento. Sa musique, on l’adore, souvent en secret. On a décidé de ne plus se cacher.

Ecoutez sur Spotify

Ecoutez sur Deezer

 

 

 

 

 

 

 

Vous n’avez pas le temps ? Quitte à n’écouter qu’un seul morceau, Plongez-vous dans celui-ci à l’érotisme très 70 ! (Malheureusement introuvable sur Spotify ou Deezer).

Guillaume Cadot