Concentré sur la région de Los Angeles, le Case Study Houses Program est une période de recherche unique dans l’histoire de l’architecture américaine. De 1945 à 1966, il permet la réalisation de 36 prototypes de maisons modernes, ergonomiques et faciles et à construire pendant le boom d’après-guerre.

CSH #21 © Grant Mudford

Au crépuscule de la Seconde Guerre Mondiale, les Etats-Unis triomphent. Tandis que l’Europe se relève avec peine des destructions massives, le XXe siècle devient celui de la culture américaine : jazz, jeans, chewing-gums et Coca-Cola s’exportent massivement. Rien n’est laissé au hasard. Dans la région de Los Angeles, on anticipe même les conséquences de la brutale chute du nombre de chantiers sortis de terre entre la Dépression et les années de guerre : le Case Study Houses Program est né.

Confrère d’une autre époque de notre Grand Duc Thierry Richard, l’initiateur et animateur du programme n’était autre que le rédacteur en chef du magazine Arts & Architecture, John Entenza. Virtuose du modernisme, il a su mettre à profit ses relations et séduire quelques-uns des plus grands noms de l’architecture comme Richard Neutra, Charles et Ray Eames ou encore Eero Saarinen.

Essentiellement expérimentales, ces conceptions architecturales ont considérablement inspiré l’architecture contemporaine et continuent aujourd’hui encore d’influencer les plus grands. Il faut garder à l’esprit que chacune de ces réalisations avait pour contrainte d’être reproductible facilement en vue d’une production en série.

 

CSH #8 © Archilogic

CSH #8 Eames House, 1945-49, Charles et Ray Eames, Eero Saarinen
203 Chautauqua Boulevard, Pacific Palisades

Quelques morceaux de jazz d’Elmer Bernstein, des clichés de la Eames House et nous voilà propulsés dans les belles années du modernisme avec un couple phare de l’époque !

Les premiers dessins, issus de la collaboration entre les deux collègues Charles Eames et Eero Saarinen, ont été considérablement modifiés au regard du prototype puisque c’est accompagné de sa femme Ray, designer émérite, que Charles Eames pensera la majeure partie de la conception de la maison. Bâtie dans le cadre du programme mais pour eux, elle reflète très précisément leurs besoins, tant chaque élément est calqué sur leurs usages ; ceux qui imposaient la construction d’un lieu de vie, de travail et de divertissement dans un cadre sobre, en harmonie avec le site.

Le programme ne laisse aucune place au sur-mesure ; c’est grâce à de nombreuses pièces peuplant les catalogues industriels que le couple a pu penser l’organisation de la maison afin qu’elle devienne la parfaite incarnation de ses envies. Résultat, à l’inverse des nombreuses habitations froides et tranchantes que livre l’architecture moderniste, la Eames House apporte instantanément intimité, chaleur et réconfort ; souvent vue comme le reflet de l’amour du couple pour le design industriel mais aussi comme la preuve que modernisme peut rimer avec intérieur vivant et poétique.

 

CSH #20

CSH #20 Bailey House, 1947-48, Richard Neutra
219 Chautauqua Boulevard, Pacific Palisades

Grand contributeur et célèbre participant au programme, Richard Neutra livre ici une habitation caractéristique de sa vision de la discipline, aidé de trois matériaux : verre, acier et bois.

Les propriétaires, un jeune couple américain, sont alors animés par l’envie d’un lieu compact et économique ne se refusant pas à une extension lorsque leurs moyens financiers le permettraient. Prévues dès le départ par Neutra, ces extensions ajoutent à chaque fois un cachet supplémentaire au lieu.

Il faut faire le tour de la maison pour comprendre comment l’architecte a su traiter les espaces et leurs usages avec subtilité et de différentes manières. La demeure est bâtie selon une logique de noyau utilitaire préfabriqué, autour duquel viennent s’imbriquer différents types de bâtis modulaires. Grâce à cette méthode, les chambres donnent chacune sur une partie arborée du parc, la cuisine sur une cour extérieure et la pièce de vie est équipée de grandes baies baignées de lumière.

 

CSH #21 © Grant Mudford

CSH #21, 1958, Pierre Koenig
9038 Wonderland Park Avenue, West Hollywood

Conçue pour un couple sans enfant, cette habitation aux lignes acérées était pour Pierre Koenig l’occasion d’expérimenter l’assemblage d’une structure acier directement sur les lieux du chantier.

La CSH #21 n’est qu’équilibre ; si l’absence de toit en porte-à-faux donne à l’habitation des airs de conteneur, le contour d’eau en adoucit les traits ; ces bassins sont reliés à un système de pompage qui redistribue l’eau sur le toit et crée une cascade par gravité.

© Grant Mudford

L’eau a en effet une importance capitale au sein du projet ; elle laisse la maison se refléter dans les bassins, transformant l’architecture, les volumes, les lignes. Elle permet également à l’atmosphère ambiante de garder une température raisonnable même lors des heures les plus chaudes de la journée.

© Grant Mudford

Innovation supplémentaire de Koenig, l’implantation d’une zone technique centrale intégrant chaudière et salles de bain et séparant les espaces de réception des espaces intimes. La maison représente une grande avancée dans le développement des structures habitables en acier ; l’étude poussée des possibilités de construction à partir de matériaux faciles à dénicher rend la maison plus qualitative que bien des villas de luxe de l’époque dont les coûts sont en grande partie liés à la qualité perçue et à l’originalité du projet.

 

CSH #22 © Julius Shulman

CSH #22, Stahl House, 1959-60, Pierre Koenig
1935 Woods Drive, West Hollywood

C’est l’architecture la plus minimaliste, radicale et iconique de l’ensemble du programme. La Case Study House #22 se distingue par son apparence de maison très haut de gamme.

Excepté le mur en acier donnant sur la rue, la totalité des parois extérieures sont en verre, les propriétaires estimant qu’il serait préjudiciable de se priver de la vue dégagée sur 240° allant des montagnes à l’océan, en passant par la ville de Los Angeles.

“Le client avait envie de champagne mais juste de quoi s’offrir de la bière” – Pierre Koenig

Cheminée et meubles de cuisine forment des modules au centre des espaces, quelques décennies avant que les îlots ne viennent envahir les catalogues des cuisinistes. “Le client avait envie de champagne mais juste de quoi s’offrir de la bière” raconte Pierre Koenig.

En plus de ces considérations, l’architecte a dû faire faire à un terrain sur lequel aucun de ses confrères n’avaient misé : “infaisable” clamaient-ils tous haut et fort ! Sans oublier que les structures acier était jusqu’alors réservées à l’industrie.

Outre des apparitions remarquées dans de nombreux films, la maison a intégré une part d’inconscient collectif grâce à la célèbre photo de Julius Shulman, qui met en scène deux femmes comme suspendues dans le vide, une vue imprenable sur L.A. en guise d’arrière-plan. Lors de son ajout en 2007, il s’agit de la seule propriété privée de la liste America’s Favorite Architecture.

 

CSH #16

CSH #16, 1952-53, Craig Ellwood
1811 Bel Air Road, Bel Air

Dès ses premiers moments de réflexion, Ellwood se montre critique vis à vis des “maisons modernes” qu’il voit comme des constructions saturées par les compromis, et déplore notamment que le lien entre le terrain et l’habitation soit trop souvent laissé pour compte.

Craig Ellwood n’est pourtant pas architecte de formation, il s’agit d’un entrepreneur issu de l’ingénierie, passionné par les matériaux industriels et par les techniques de construction.

Désireux de répondre aux contraintes économiques, il affirmait par ailleurs ne vouloir faire aucun sacrifice sur la qualité des matériaux employés ainsi que sur le savoir-faire des bâtisseurs.

A l’image des actuels grands architectes, Ellwood a travaillé en étroite collaboration avec un paysagiste pour assurer ce fondu entre paysage et bâti. Aussi novatrices que l’utilisation d’acier pour la structure, les parois de verre donnent l’impression d’un pavillon de verre flottant ; des panneaux translucides cachent la maison de la rue, imposant une intimité nécessaire.

Matthieu Coin

Les Case Study Houses

A lire : The complete CSH Program
A visiter : Le Case Study Houses Tour