Ah, l’Ecosse, ses paysages, ses Highlanders et… Ses whiskies bien sûr ! Au royaume du single malt, les scots sont rois. Et pourtant, de nouveaux pays producteurs apprivoisent le fameux malt. Direction la Suède et l’Italie à la rencontre de ces nouveaux pays du malt, en deux exemples : Mackmyra et Puni !

Distillerie Mackmyra, en Suède © Mackmyra

Scène d’ouverture. Nous sommes en Ecosse, c’est le début de soirée. Un voile brumeux flotte au-dessus de la rivière Spey. Dans un pub aux murs de pierre, lumières tamisées, une bûche de chêne crépite dans la cheminée : l’ambiance est détendue.

Vestes de tweed et bottes aux pieds, deux amis partagent quelques verres de single malt. Assis au comptoir, les deux compères évaluent et commentent les expressions tout en parcourant la carte des Highlands encadrée au mur. L’œil rêveur, chacun se délecte et se congratule d’appartenir à la nation celte qui vit naître, voilà des siècles, le fabuleux nectar malté.

Le bartender, lui, les observe depuis un moment de l’autre bout du comptoir. Il se rapproche finalement des deux hommes et leur présente les whiskies qu’ils viennent de déguster.

© Mackmyra

La première bouteille est élégante. Le fond est épais, elle est basse mais les épaules sont arrondies. Quelques schémas illustrent le flacon. C’est un single malt suédois. La seconde ne ressemble à rien de connu. Le design est allongé, le verre opaque, on dirait une ogive, c’est un whisky italien.

Le tonnerre gronde, les kilts se froissent et les mâchoires se serrent.

© Mackmyra

Gävle, petite ville à 200 km de Stockholm. Sise en pleine forêt de pins majestueux, la distillerie de Mackmyra rappelle le repère d’Ernst Stavro Blofeld, l’ennemi juré de James Bond. Il faut quelques minutes aux deux écossais pour s’en remettre. La tournée est pour le bartender, ça tombe bien. Au contact du Mackmyra, les langues claquent, il faut admettre que la fraîcheur et la fermeté du jus ne déplaît pas. Les notes d’amandes fraîches et de fleurs blanches détendent l’atmosphère.

Distillerie Puni © Puni

On termine les verres et l’on se penche sur le deuxième flacon. Sa forme originale fascine tout autant que la qualité du whisky qui est produit dans cette distillerie a l’architecture pour le moins atypique.

Située dans le Tyrol, Puni est l’unique acteur italien sur la scène du single malt mondial. Nichée dans le val Venosta, la remarquable architecture de la distillerie est un véritable trait d’union entre modernité et tradition. C’est d’ailleurs dans ce sens que le malt est distillé.

Le cube parfait, rappelant les murs traditionnels des habitations environnantes, abrite deux alambics écossais ayant distillé leurs premières eaux de vie en 2012.

Entre le fruit, la céréale et la vanille, les jeunes expressions proposées apportent la promesse d’un whisky raffiné dans les années à venir. 

Retour au comptoir ! Les malts dégustés n’étaient pas des scotchs… Certes, vus d’Ecosse, les nouveaux pays du malt restent de vrais challengers. Les quantités produites sont minimes. Mais ici comme ailleurs la qualité prime souvent sur la quantité. Affaire à suivre de près, donc…

Yves Poupon

Gammes disponibles en réseaux cavistes ou sur whisky.fr