Quelle alternative vestimentaire s’offre à nous lorsque les températures chutent en dessous de zéro en ville ? Pour ceux qui ne souhaitent ni ressembler à un trappeur version Fargo ou un explorateur du Pôle Nord, suivez le guide !

Jusqu’à 0°

Cabans et manteaux suffisent, à condition d’être habillé comme il se doit en-dessous. Un bon pull en laine, une écharpe enveloppante. Vous êtes en deux roues ? Isolez-vous du vent avec une doudoune sans manches glissée sous votre manteau.

A la Fashion Week de 2014, Copenhague

De zéro à -10°

Les choses sérieuses commencent ! Il va falloir reprendre la théorie des “3 couches” comme en montagne, mais adaptée au monde urbain : une première couche à-même la peau qui agit comme une pierre calorifique retenant la chaleur du corps – on pense à une chemise en flanelle, un t-shirt technique type Odlo.

La deuxième couche est source de chaleur : un sweater en laine Shetland ou Merinos, un pull de marin, un col roulé en cachemire 4 fils…

Daniel Brühl et Guillaume Canet dans Joyeux Noël, 2005

La troisième et dernière couche, quant à elle, isole, empêchant le vent de passer, résistant à la pluie et permettant aux couches inférieures de respirer. Le Gore-tex est la référence aujourd’hui et équipe de nombreuses parkas techniques de qualité. Sinon, on se tourne vers la bonne croûte de cuir du blouson B3 et son intérieur en peau lainée, les vêtements utilisant le coton Ventile, qui depuis 1943 habille les combinaisons des pilotes de la Royal Air Force.

Passés -10°, on ajoute une bonne sport jacket en tweed entre la deuxième et la troisième couche, ou une doudoune sans manches en duvet.

Bébel dans Le Magnifique, 1973

Passés – 20°

Deux alternatives. On se rappelle à nos ancêtres en dénichant un ancien et véritable (ça va de soi) manteau en fourrure. Idéal si vous avez décidé de faire le Paris-Pékin en hiver au volant de votre Bugatti T38 !

Sinon, comme Dirk Pitt dans les aventures polaires de Clive Cussler, investissez dans le modèle de Canada Goose qui a fait ses preuves : la Mantra Parka, réservée à une utilisation professionnelle extrême. Dire que certains l’ont achetée pour affronter l’hiver parisien…

Guillaume Cadot