Trop chers, trop lointains, trop rares, voilà la liste des cadeaux de Noël rêvée par les membres de la rédaction que nous ne recevrons jamais. Cela n’empêche pas d’y croire !

 

Leonardo da Vinci, Salvator Mundi, v. 1490-1500, vendu aux enchères pour 450 millions de dollars

Hors de prix : le Salvator Mundi de Léonard de Vinci

Quel rêve de posséder un tableau qui, à lui seul, reflète tout l’esprit de la Renaissance ! Dommage, l’envoûtant Salvator Mundi était en vente mais les Émiratis m’ont grillé la politesse. Il ne me reste plus qu’à espérer des billets d’avion pour visiter le Louvre Abu Dhabi…

Louise Bollecker

 

 

Unique : la Porsche 993 Speedster

Malheureusement, la 993 n’a jamais eu droit à une déclinaison Speedster… A une exception près ! Un exemplaire unique, qui plus est parfait dans un combo vert forêt / intérieur chocolat, réalisé par l’usine pour le 60ème anniversaire de Butzi Porsche. Entré dans la collection du musée Porsche, il ne sera jamais à vendre…

Bertrand Waldbillig

 

 

Distingué : les costumes de George Lazenby dans On Her Majesty’s Secret Service (1969)

Peut-être le meilleur Bond de la saga, tant par la musique, l’intrigue, les paysages et les costumes. L’acteur australien George Lazenby atteint la perfection en termes de style et d’élégance intemporelle dans ses costumes taillés au cordeau, d’une parfaite proportion. Impossible à dupliquer, le tailleur Dimi Major, créateur des costumes du film, s’est éteint en 2004 à l’âge de 81 ans. Qui sait, peut-être une vente aux enchères les fera réapparaître un jour…

Guillaume Cadot

 

 

Encombrant : le château Rothschild à Boulogne

Construit par Joseph-Armand Berthelin entre 1855 et 1861 pour le baron James de Rothschild, décoré par Eugène Lami, son parc de 30 hectares aménagé par Joseph Paxton… Ce bijou du Second Empire malmené,  abandonné, amputé d’une partie de son parc et squatté, a été racheté par une société immobilière en 2016, qui prévoirait de le restaurer… On n’aura donc pas l’occasion d’y faire revivre les bals somptueux du XIXe siècle.

Elsa Cau

 

 

Le Ritz, Place Vendôme à Paris

Nonchalant : un tour du monde des palaces

On a tous un rêve de voyage inassouvi, un inaccessible ailleurs dont on rumine “un jour, j’irai là-bas” ! Mais celui-là, il faut avouer qu’il est coton : prendre une année sabbatique et filer les 5 continents en déroulant le fil des palaces mythiques qui ont fait le sel des voyages au temps où l’on savait prendre le temps de vraiment voyager. Du Ritz au Savoy en passant par le Pierre ou le Principe di Savoia, de l’Hôtel de Paris au Beau Rivage en tirant droit vers l’Old Cataract, voilà de quoi vivre enfin une vie nomade cultivant ses plaisirs sous toutes les latitudes. Un rêve donc.

Thierry Richard

 

 

Précieux : une Piaget Altiplano 60th Anniversary, modèle 40 mm avec cadran vert et boîtier en or jaune

L’Altiplano est tout simplement l’une des plus belles montres, et ça fait 60 ans que ça dure… Cette version anniversaire en or jaune avec cadran vert est mon coup de coeur absolu du dernier SIHH. Malheureusement, les 260 exemplaires sont probablement tous vendus, à 25 700 euros pièces…  

Bertrand Waldbillig

 

 

Impossible : un déjeuner avec les Tontons Flingueurs

Une salle à manger discrète dans un vieux restaurant parisien. Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche et Claude Rich partageant la table, parlant cuisine et riant fort. Le tout servi par Robert Dalban en veston blanc croisé. Inaccessible. A jamais.

Guillaume Cadot