Il paraît que ça caquette dur dans le seizième. Que l’arrondissement Loden-Paraboot se ferait une nouvelle virginité dans la modernité, accueillant quelques jeunes gens modernes à la suite du Directeur Artistique Frank Durant. Pourquoi pas ? Après nos chouchous Holiday Café et Comice, cette « Pouledeluxe » saura-t-elle nous faire renouer avec le ghetto de Neuilly-Auteuil-Passy ?

 

Direction l’avenue Mozart donc pour retrouver à un coin de rue une poule de luxe bien dans son époque, déployant ses charmes derrière une façade rougeoyante. Le lieu n’est pas grand et cultive une modernité simple et classique, chic mais pas trop, enchaînant une cuisine ouverte, une table d’hôte, carreaux de ciment et faïence blanche, suspensions industrielles, Hitchcock en maître-queue et tables d’écolier sur le trottoir.

La fréquentation surprend par sa décontraction. On s’y retrouve entre amis du quartier – ou pas – et les conversations font vite monter la chaleur et les décibels. Au menu, de la volaille soigneusement sélectionnée bien sûr (c’est le Coq Saint Honoré qui approvisionne) mais pas seulement. Les travers de porc, le magret de canard, la côte de veau le disputent au volatile roi en ces murs. Côté poulet justement, outre le Poulet de Bresse rôti à partager pour 6, deux options, le fermier labellisé et le bio « pattes noires » qui retiendra finalement nos faveurs. On choisit son morceau : blanc et aile ? cuisse et haut de cuisse ? Il arrive flanqué d’un brin de romarin encore fumant qui embaume la salle. Cuisson juste, sauce servie à part, chair ferme et tendre, rien à redire, c’est délicieux.

On pourra bien sûr faire précéder tout cela d’une entrée telle qu’une salade « Haricots verts extra et vrais Paris, vinaigrette à la moutarde » pantagruélique ou (poule de luxe oblige) des « Œufs bio mayo » maison plus que convenables.

Attention, les garnitures sont en sus et ce serait un véritable pêché que de ne pas goûter les frites maison (4 €) surtout lorsque le patron vous pose sur la table sa sauce, une diablerie de ketchup-like maison, nettement plus savoureuse et moins sucrée, dont la recette familiale est un secret jalousement gardé.

On arrose le tout d’un Morgon de Foillard (oui, avenue Mozart, le pape du Morgon nature a aussi son fan-club), on règle une addition clémente et on file le cœur léger retrouver… une poule de luxe ?

 

Thierry Richard
(Texte et photos)

 

Pouledeluxe
117 avenue Mozart
75016 Paris
Téléphone : 01 40 71 13 11
Ouvert tous les jours
A la carte, compter entre 25 € et 30 €
Poulet Fermier Label Rouge : 10 €
Poulet Bio « Pattes Noires » : 13 €
Garnitures de 4 € à 7 €
Métro : Jasmin