En 2016, les défilés masculins des collections printemps-été avaient dévoilé une couleur peu habituelle dans le vestiaire : toutes les nuances de vert ont envahi les podiums, habillant vestes, costumes et parkas chez Richard James, Burberry ou Hermès. Deux ans plus tard, qu’en est-il ? Peut-on décemment porter du vert pour nos pièces à manches, au point de remplacer le traditionnel bleu marine ? Enquête.

John Hamm alias Don Draper dans la série Mad Men

Votre dressing se compose à 80% de vêtements bleus, gris et autres tons naturels oscillant entre le crème et le marron foncé. Se mettre au vert quand on parle de sa garde-robe exige une certaine discipline. Vous n’êtes pas Lapo Elkann. Revue en règle de quelques pièces que vous allez pouvoir virer au vert..

“Le vêtement est le grand code de la couleur de la vie en société” – Michel Pastoureau

Le costume

Commençons tout de suite par la pièce du vestiaire au coloris le plus intouchable. On le sait, le gris et le bleu foncé font l’unanimité, un costume brun ou crème est accepté en version estivale en coton et lin, automnale en corduroy, mais qu’en est-il du vert ? D’abord, on oublie tout de suite le costume vert pomme à la Neil Patrick Harris et on passe sur le costume en coton olive, déjà adopté…

En revanche, l’ensemble veste pantalon bleu-vert porté par Ryan Gosling dans le film Crazy Stupid Love n’est pas inintéressant. Une sorte de renouveau du costume bleu soutenu qui se marie parfaitement avec une chemise blanche et une cravate dark green. A essayer.

La veste de sport

Vert céladon, pistache, sauge, olive, dans des matières d’été comme le lin… La veste plus sport permet plus de fantaisie ! Quant aux matières lourdes de l’hiver, elles accueilleront volontiers des vert sapin, vert anglais, ou vert bouteille. Ces teintes se conjuguent parfaitement avec les couleurs issues de la nature ; les bruns et les crèmes, les rouilles et les moutardes. Idéal pour raviver les motifs des Tweeds.

Le manteau

Si la parka a depuis longtemps adopté cette couleur de par ses origines militaires, le manteau classique droit ou croisé peut avoir de l’allure en vert foncé, tout comme le Mackintosh ou le Trench.

Le pantalon

Qui n’a pas porté un pantalon Chino ou un cargo pant aux couleurs militaires ? Les déclinaisons des green army fonctionnent aussi sur les pantalons de toile et s’embellissent avec le délavage. Le pantalon en corduroy accepte très bien les verts naturels (sapin, gazon, mousse etc.), plus étincelants. Pour la flanelle, on peut se risquer au vert très foncé, comme on le ferait avec des nuances sombres bleus. Tout sera dans le reflet.

La chemise

On se concentre sur la chemise décontractée, surtout les versions denim. On l’imagine vert militaire comme Serge Gainsbourg, plus ou moins foncée. Pour la chemise de ville, attention ce n’est pas simple, tout dépend du vert. Copiez le style de Roger Sterling dans Mad Men et tenez-vous y.

La maille

Cardigan, sweater ou col roulé, le vert réveille toutes les tenues et fait le lien coloré entre la veste et la chemise. Du foncé au clair, tous les verts sont permis !

La cravate

Evidemment ! Au même titre que la cravate bleu foncée, le vert se décline à l’infini. Comme le bleu, le vert s’accorde aux matières avec du relief.

Les chaussures

La couleur verte et toutes ses nuances s’expriment bien sur le veau-velours. C’est le cas des chukka boots, des derby Buck ou encore des mocassins vert pistache, jade ou olive. Pour des chaussures en cuir, si vous n’êtes pas adeptes des patines berlutiennes, une seule paire retient notre attention ; le mocassin 180 chez Weston, d’un vert tirant sur le militaire, le kaki à la française. Classique et facile à porter.

L’Evening dress

Ah la veste d’intérieur en velours lisse ! Le vert bouteille lui va à ravir comme pour les slippers ! Une évidence même si vous n’êtes pas un Lord anglais. 

Guillaume Cadot