« Coulot utilise l’indétermination visuelle afin de montrer la femme dans son intimité. (…) Un cou, un ventre, un bras, un sexe isolés sur la toile sont des « emblèmes féminins » comme dit Coulot non sans humour, dont la force obsessionnelle vient hanter nos rêveries. » – Jean-Louis Ferrier dans Plexus, novembre 1969

On le trouve où ?
A la Galerie Pierre-François Garcier 
Jean Coulot, E2 (rouge et noir, en une), 1969, huile sur toile (71 x 96 cm), 4000 €
Jean Coulot, E1 (rose), 1969, huile sur toile (71 x 96 cm), 4000 €
Lithographie E2 (vert et beige) numérotée 20/25 et signée « Coulot 69 » (50×60 cm), 500 €