Le 16ième arrondissement de Paris est-il le nouveau 9ième ? N’exagérons pas l’attrait gastronomique de quartiers encore très largement résidentiels mais qui semblent, depuis quelques temps, sortir peu à peu de leur réserve dorée et drainer une population rajeunie. On y croise désormais quelques lieux qui ne dépareraient pas dans le Haut Marais. Exemple sur le vif avec Cravan, un bar pas comme les autres.

Thierry Richard
(Textes et photographies)

 

Cravan Restaurant paris 5

Derrière cette minuscule et superbe façade de 1911 (le Cravan est le seul café Guimard classé à Paris), se joue une pièce originale que même les quartiers les plus bobos de Paris n’ont pas encore vu se présenter. Un bar qui ne sert ni vin ni bière. Amateurs du petit blanc au comptoir ou du demi qui dessoiffe en terrasse, passez votre chemin. Car ici, une nouvelle forme de radicalité est née.

Franck Audoux, passé par le Chateaubriand et le Dauphin, hauts lieux de l’expérimentation bistronomique de l’est parisien, a trouvé dans ce petit coin calme à quelques rues de la Maison de la Radio, l’emplacement idéal pour donner libre cours à sa passion : le cocktail à toute heure.

Cravan Restaurant Paris 3

Voilà donc tout le paradoxe de Cravan : un superbe décor de café dans son jus, marquant les débuts du XXième Siècle (on adore) avec miroirs écaillés, fresques, plafonds d’où tombent des boules opalescentes, bar de zinc et façade Art Nouveau et un bar qui, au final, ne sert que des cocktails maison et un café d’exception. Un bar à cocktail ouvert dès le petit déjeuner en somme…

Il faut dire que Franck a du talent en la matière et une passion communicative pour les cocktails des années 20 et 30 qu’il adapte à sa propre personnalité et sert en accompagnement d’une carte de snacking très joliment troussée.

Cravan Restaurant paris 4

Car chez Cravan, on peut accompagner son omelette blanche (d’une légèreté diabolique avec ses brioches toastées) d’un twist de Négroni ou son croque-madame, généreux et fort en thème d’un Cherry Soda sans alcool. Les assiettes font la part belle aux produits simples mais frais et à un savoir faire indéniable. La salade césar renoue avec les origines et oublie le poulet, invité de la dernière heure. Pimpante, copieuse, d’un vert cinglant, croquante, on en dévore la candeur. Un Eton Mess aérien vient conclure l’expérience par un dessert de comptoir frais et léger.

Cravan Restaurant paris 6

Mention spéciale pour le café de barista d’une exceptionnelle qualité (on le sert dès le matin en version petit-déjeuner-granola) concocté par un ancien de chez Fragments. Il concentre en expresso tout ce que l’on aime de puissance et d’amertume. Bravo !

Voilà donc, si ce n’est le resto de l’année, une très bonne nouvelle pour nos amis de l’ouest parisien. On viendra vous voir plus souvent les amis !

T. R.

 

Cravan
17 rue Jean de la Fontaine
75016 Paris
Téléphone : 01 40 50 14 30
Ouvert tous les jours
A la carte, compter entre 20 € et 40 €
Cocktails à 12 €
Métro : Jasmin