Dans un monde où l’immédiateté est devenue la règle, où l’on veut tout tout de suite, sans attendre, où la satisfaction du désir n’est qu’à un clic, la patience reste – heureusement – encore une des valeurs essentielles du monde du vin. Parfois même au-delà du raisonnable et pour notre plus grand plaisir comme avec les vins de Champagne de la Vinothèque Louis Roederer. Descente en cave.

Thierry Richard

 

Cristal Vinotheque 1996_BD

S’il est une vertu cardinale dans le monde du vin, c’est bien la patience. Imaginer un grand vin, en maîtriser les complexes assemblages, obtenir un parfait équilibre, voilà les bases du travail de vigneron. Mais attendre que le jus atteigne sa plénitude, patienter des années pour voir les effets du temps et la lente évolution des arômes, voilà le summum du plaisir de l’amateur.

Et si l’on sait faire vieillir dans sa cave de grands Bourgogne ou de belles étiquettes bordelaises, on ignore souvent que le Champagne (qui, rappelons-le, est – avant tout – un vin) peut lui aussi gagner en complexité et en plaisir au fil du temps. Bien évidemment, comme pour les vins, tous ne sont pas égaux face au passage des ans. Seuls les grands s’y frottent avec bonheur et parfois même dans des proportions inimaginables.

Cave Roederer

Ce n’est un secret pour personne : chez Louis Roederer, on fait de grands champagnes et la réputation de beauté et d’équilibre de la cuvée emblématique de la maison, Cristal, n’est en rien usurpée. Mais pour Jean-Baptiste Lecaillon, Chef de Caves, Cristal atteint sa fenêtre de beauté optimale au bout de 20 ans d’âge. C’est pourquoi, sous l’impulsion de Frédéric Rouzaud (Directeur Général de la Maison et septième génération de propriétaire), l’idée à germé de se lancer dans une aventure un peu folle : la Vinothèque Louis Roederer.

jb_lecaillon

Jean-Baptiste Lecaillon – Chef de Caves

L’idée est simple : mettre de côté, lors de grands millésimes, des vins destinés à la conception de bouteilles de Cristal, les faire vieillir une vingtaine d’année dans un lieu secret et ne les mettre sur le marché qu’à leur pleine maturité et démontrer ainsi à quel point Cristal est un véritable grand vin de garde.

Louis Roederer Vinothèque

Les vins sont ainsi stockés dans une “vinothèque”, une cave creusée sous la propriété de Louis Roederer à Reims, à l’endroit le plus sombre, le plus frais et le plus profond. Ils suivent alors une méthode de vieillissement originale qui dure une vingtaine d’années, dix ans sur latte et dix ans sur pointe (la bouteille est inclinée sur son bouchon) après dégorgement. Autre originalité, la liqueur de dosage est constituée d’un peu de sucre et du même vin afin de rester dans l’expression la plus pure possible du Champagne (très peu dosé).

CRISTAL Vinotheque 1996

Introduit en cette fin d’année, le Cristal Vinothèque 1996 est l’aboutissement de ce long et méticuleux travail. Vieilli différemment d’un Cristal 1996 que nous aurions conservé patiemment dans notre cave, il se révèle comme l’expression ultime des Champagne Louis Roederer.

Cristal Vinothèque 1996 - Bristol

Nous avons eu la chance de le déguster, avec quelques belles créations salées d’Eric Fréchon. Que dire ? Salin, pur, élancé, “lumineux”, doté d’une légère vinosité, il manifeste malgré son âge une intense fraîcheur toujours présente. Moins traditionnellement brioché que le Cristal traditionnel, il atteint une finesse exceptionnelle, une grâce rarement goûtée, tout en gardant cette fraîcheur si typique des vins de Louis Roederer. Assurément un très très grand Champagne !

Cristal Vinothèque 1996 (2)

C’est le privilège d’un domaine familial comme celui de Louis Roederer, disposant de ses propres vignobles, que de pouvoir, sans avoir de comptes à rendre, imaginer les projets les plus fous, les innovations les plus insensées. Et de les réaliser. Comme celui d’immobiliser en cave pendant des décennies quelques nectars exceptionnels, pour le plus grand bonheur de quelques amateurs éclairés. Car les bouteilles disponibles le sont en nombre des plus réduits…

T.R.

 

Cristal Vinothèque 1996
100 bouteilles pour le marché français seulement
1000 € la bouteille