Qui a dit que le mois de novembre était le plus triste de l’année ? Après les fêtes, nous voilà bien avancés… En plein cœur de l’hiver, et puisqu’on en a encore pour un moment, (sérieusement, vous pensez encore que le printemps arrive en mars ?) on se réveille et on prend nos billets… Direction la Thaïlande, au Four Seasons Chiang Mai, histoire de rêver un peu…

Par Juliana Angottifour seasons

Après les fêtes, vous prendrez bien un peu de repos ? Un jardin luxuriant, immense. Des rizières à perte de vue. Deux piscines posées sur les rizières (dont la piscine calme, réservée aux adultes : mais quelle bonne idée !), la vue sur les montagnes des environs. Des chambres vastes et confortables, qui surplombent cette bulle de raffinement. Une gastronomie merveilleuse : le dîner au nouveau restaurant Khao (riz en thaï) reste mémorable, avec les différentes espèces de riz présentés dans des coupelles, puis cuits et dégustés avec une dizaine de plats aux saveurs, textures et couleurs variés – la douceur de la nuit en prime…

four seasons1

A l’écart du brouhaha de Chiang Mai, ancienne capitale du royaume thaï de Lanna et l’une des villes les plus visitées de Thaïlande, l’hôtel est suffisamment proche de la ville pour en visiter les temples, véritables joyaux pour les amateurs d’architecture religieuse : en pierre, en bois, en argent, tout dorés… Leur visite vaut à elle seule le voyage à Chiang Mai.

Mais attention, avec les trente degrés ambiants en janvier, vous préférerez sans doute la douceur des matinées pour jouer aux touristes… L’après-midi, c’est la cure de silence qui prime (essayez le massage Royal Lanna, la signature du Four Seasons !)four seasons2

La visite du marché local permet d’appréhender les innombrables épices, légumes verts à profusion, herbes, piments et autres poulets – qui déambulent librement parmi les commerçants. Le potager de l’hôtel complète le cabas. Notre stage de cuisine peut débuter.four seasons4

Car ici, comme au Four Seasons Nam Hai au Vietnam, la cuisine est une affaire sérieuse ! Armés de couteaux et vêtus de tabliers brodés, on se laisse guider par le Chef. Ce jour-là, les curries étaient à l’honneur. Les épices remplissant les petits bols d’une palette à la Cézanne, on hache et on pile herbes, gingembre, ail, huile, on fait une pâte de curry maison qui embaume la pièce lumineuse. On allume le gaz, on fait sauter les ingrédients dans le wok, on râpe la noix de coco et on ajoute son lait fraîchement extrait. On repart chez soi avec son tablier, quelques épices et les recettes détaillées pour rapporter un peu de chaleur Thaïlandaise en France. Alors, vous venez dîner à la maison ?

J.A.

Y aller
Contactez L’Hedonist, maison de voyages haute couture, dont la fondatrice sillonne la planète depuis plus de vingt ans à la recherche des meilleures adresses et expériences. Un accueil spécial Grands Ducs vous sera réservé !
Que faire à Chiang Mai ?
Visiter ses innombrables et sublimes temples,
Assister au Festival des ombrelles de Bo Sang, tout près de la ville, du 18 au 20 janvier 2019,
Assister à la fête des fleurs du 1er au 4 février 2019,
Nourrir, soigner et se baigner avec les éléphants en liberté (attention : on refuse les balades à dos d’éléphant !)
Déjeuner au sublime 137 Pillars