Le Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), qui vient de fermer ses portes, aura réservé cette année son lot de bonnes surprises. Des montres à complications traditionnelles aux créations les plus irrévérencieuses, un vent de créativité soufflait à nouveau dans les allées… Nos coups de cœur parmi quelques grandes marques présentes.

Par Bertrand Waldbillig

La plus incomprise : Audemars Piguet Code 11.59

Il est rare qu’une collection horlogère suscite un si grand débat lors de son lancement. Code 11.59 arrive pourtant à point nommé pour diversifier l’offre d’une marque dont le succès est à mettre au crédit d’un seul modèle : l’inoxydable Royal Oak.

Côté finitions et mouvements, c’est le sans-faute attendu, côté design, certains restent perplexes. Comme ce fut le cas lors du lancement de la Royal Oak en 1972… Cette collection inédite (13 modèles dont 5 complications) a le mérite de ne pas verser dans le néo-rétro un peu répétitif et beaucoup trop vu dernièrement . Une montre ronde dite « classique », mais furieusement contemporaine : welcome Code 11.59 !

La plus désirable : Cartier Santos-Dumont

Après une Santos revue de fond en comble l’an passé, Cartier dévoile cette année une Santos-Dumont fidèle au modèle original né en… 1904.

cartier

Cartier, D.R.

Disponible en deux tailles, elles-mêmes déclinées en acier, acier-or rose ou tout or rose, la nouvelle mouture est une merveille d’élégance et de simplicité. Son mouvement quartz dernière génération promet une autonomie de 6 ans. En acier, comptez un peu plus de 3000 euros « seulement ».  

cartier

© Bertrand Waldbillig pour Les Grands Ducs

La plus dingue : Richard Mille collection Bonbon

Impossible de passer sous silence le dernier coup d’éclat de Richard Mille. Pour sa dernière participation au SIHH, le trublion de la (très) haute horlogerie dévoilait avec sa facétie habituelle une collection entièrement dédiée aux sucreries en tous genres.

Mention spéciale à la RM 016 arborant un réglisse en titane en guise de cadran. Vous hésiteriez à la porter ? Sachez qu’elles sont toutes vendues. Fiesta !

La plus évidente : Hermès Galop

Si son nom et son allure l’inscrivent d’emblée dans le riche patrimoine équestre de la maison Hermès, Galop est une authentique montre de designer, 100 % inédite.

Le Californien Ini Archibong s’est plongé dans les archives de la maison et cela se voit au premier coup d’œil. Avec sa boîte épurée et futuriste évoquant un étrier, cette nouvelle collection fera date. A n’en pas douter.     

La plus challenging : Panerai Submersible édition Mike Horn

Pour transcender le concept éculé des séries limitées, plusieurs marques misent désormais sur les « expériences client ».

Panerai

Panerai, D.R.

Ainsi, les 19 acheteurs de cette édition Mike Horn de la Submersible se verront proposer une virée en compagnie de l’explorateur de l’extrême. Sans supplément de prix. Partants ?

La plus master piece : Jaeger-LeCoultre Master Grande Tradition Gyrotourbillon Westminster Perpétuel

Derrière ce nom à rallonge se cache l’une des plus belles réalisations de ce SIHH.

Jaeger Lecoultre

Jaeger Lecoultre, D.R.

Une montre dotée de plusieurs complications, qui sont autant d’œuvres d’art : répétition minute reproduisant le son caractéristique des cloches de Big Ben, tourbillon multiaxes, minute sautante et calendrier perpétuel. Le tout dans un boîtier de seulement 43mm de diamètre. Mais seuls 18 collectionneurs avertis auront le plaisir de la porter.

La plus admirée : A. Lange & Söhne Datograph Perpétuel Tourbillon

Dans le petit monde parfois sévère de la presse horlogère, les créations « made in Glashütte » font consensus. C’est mérité, tant cette nouvelle déclinaison du Datograph Perpétuel Tourbillon, parmi d’autres merveilles, ne mérite que des éloges.

A. Lange & Söhne

A. Lange & Söhne, D.R.

Une montre ultra-compliquée et technique, mais harmonieuse et lisible, désormais disponible avec un cadran en or rouge. L’occasion de souligner une nouvelle tendance remarquée lors de ce SIHH , celle des cadrans couleur « saumon ». Dans toutes les gammes de prix. Même la Royal Oak s’y est mise.       

B.W.