Longtemps assimilé au pantalon ample du retraité ou du commissaire-priseur de Drouot, le velours fait un retour remarqué dans le vestiaire des hommes comme des femmes. Nous, on a toujours aimé la douceur et la chaleur du velours, en pantalon ou en veste. Mais version lisse (velvet) ou côtelée (corduroy) ? On révise nos classiques.

Par Guillaume Cadot

velours 1

D.R.

Le velours lisse

Ce velours ras, dit aussi palatine, s’emploie à merveille pour les vestes dites de fumoir, au col châle, souvent croisées et ) brandebourgs au lieu de bouton. En vert bouteille, aubergine ou noir, la veste de fumoir remplace souvent souvent la dinner jacketsmoking en français. Il ne faut pas lésiner sur la qualité du velours pour un rendu impeccable et un veste de soirée digne de ce nom. Mais par pitié, oubliez l’association avec le jean, comme certains présentateurs à la télévision…

velours 2

Velours lisse D.R.

Le velours milleraies

La raie du velours détermine la largeur des côtes. Le milleraies propose une côte assez fine, parfaite pour un pantalon cinq poches, qui reprend la coupe et le style du denim. Les quarantenaires le connaissent bien. Ils ont usé les bancs d’école avec leurs jeans Pantashop ou Newman moutarde et bleu canard dans les années 1980…  La marque Façonnable ne jurait que par la chemise col boutonné dans cette matière il y a 30 ans… Disparue depuis. Tant mieux. APC ressort régulièrement le pantalon cinq poches, Levi’s aussi, assorti d’une veste où le milleraies remplace le denim. Attention : le milleraies n’est appréciable qu’élimé !

velours milleraies

Le velours milleraies D.R.

Velours 400/500 raies

La côte la plus connue du velours, que nos amis Anglais nomment corduroy (matière tissée en France au XVIIIe siècle, portée par le roi et adorée des Anglo-saxons, d’où le nom). Ce velours accepte les déclinaisons de couleurs automnales à l’infini pour un style so British, adore tous les faux blancs chers aux Italiens et se porte aussi bien en pantalon qu’en veste de sport…

velours wes anderson

Wes Anderson © The Rake

Pour aller un peu plus loin, on peut même copier le costume en corduroy de Wes Anderson, avec de beaux revers dans des couleurs marine, olive ou kaki – à condition d’avoir lavé le velours pour obtenir un rendu patiné, plus désinvolte… Histoire d’éviter la comparaison avec votre grand-père. En collection chez Drakes cet hiver : magnifique.

Velours 300 raies

La grosse côte utilisée pour les vestes de charpentiers et plus largement des travailleurs en extérieur. Symbole du pantalon à la papa, le velours 300 raies est le tissu “terre-à-terre” ancré dans la révolution industrielle, dont les Japonais raffolent, surtout quand des marques françaises comme Le Laboureur ou L’Arpenteur réinventent le workwear franchouillard. Pas facile à porter mais authentique.

velours 4

Le velours 300 raies © Drakes

La conquête du velours

Un autre velours à côtes plates et larges a envahi les vestiaires du côté féminin de Prada à Armani, en passant par Zara. Dernier arrivée sur le marché, la marque The Cords & Co s’est autoproclamée “la première marque premium de velours côtelé pour hommes et femmes au monde” et semble vouloir détrôner la popularité du bon vieux jean denim sous toutes ses formes !

velours cote plate

Velours à côte plate D.R.

Mais pour ce qui est du velours qui a le plus la cote, rappelons que dans l’Hexagone, la société Velcorex, installée en Alsace, défend haut et fort la qualité du velours made in France jusque sur les podiums des défilés ! Le velours, une histoire française…

G.C.