On a tous quelque chose en nous de Grand Marnier… Depuis 140 ans, la petite liqueur au goût d’orange a investi le quotidien des français pour devenir un indispensable du bar domestique  comme des étagères du comptoir professionnel. Avec sa forme inimitable et son teint ensoleillé, pas un grenier de maison de famille ou une brocante où ne se cachent encore les bouteilles recyclées en pied de lampe et aux abat-jours délavés… Mais pas que ! Vous croyez tout savoir de Grand Marnier comme de votre petite cousine germaine ? Voici 5 anecdotes qui montrent que la plus frenchie des liqueurs – qui bat désormais pavillon italien (la marque appartient depuis 2016 au groupe Campari) – a décidément toujours  de quoi nous étonner…

Par Laurène Bigeau

grand marnier 6

Grand Marnier à Opéra, Paris, 1950

Grand Marnier c’est toute une époque : c’est l’esprit vintage franco-français, celui qui rassure et qui nous replonge immédiatement dans nos souvenirs heureux. Pour votre serviteur, enfant, il n’était pas une édition des 24h du Mans sans une escale sur le stand Grand Marnier où savourer comme le goût de l’interdit : une crêpe arrosée de la fameuse liqueur qui laissait le temps d’un instant, approcher le monde des grands… A l’âge adulte on s’est entiché avec un plaisir non coupable et surtout non dissimulé, de la savourer avec gourmandise et délectation en version soufflé (notre chouchou se trouve en plein cœur du 11ème arrondissement chez Astier…). Parisiens, les lettres surplombant l’immeuble de la marque, en plein quartier Haussmann, font partie sans que nous y prêtions garde, de notre quotidien.grand marnier 1

Depuis 1880, date de sa création sous l’initiative de Louis Alexandre Marnier Lapostolle en plein bouillonnement Belle Époque, le mariage cognac – liqueur d’oranges amères a fait un sacré bout de chemin. Si sa version originale “cordon rouge” reste un must intemporel et déploie son héritage sur un volet créatif en mixologie,  la marque a également misé sur la noblesse de sa matière première, le cognac, pour proposer une gamme plus étoffée avec ses dernières créations Louis Alexandre, Cuvée du Centenaire et Quintessence à déguster pure ou on the rock.

grand marnier 2

Grand Marnier est le 5e plus gros acheteur de Cognac

Eh oui, n’en déplaise aux mauvais esprits tentant de le bouder, Grand Marnier, c’est avant tout une base de Cognac, synonyme de spiritueux et d’élégance à la française, tout un symbole ! Ce n’est pas pour rien qu’à la fin du XIXème siècle, le petit élixir orange s’invitait de toutes les mondanités aux tables des cafés parisiens qui étaient alors en plein essor. On imagine la scène en plein café de la Paix… “Garçon, un Grand Marnier s’il vous plaît !”

grand marnier 3

Patrick Raguenaud

Toute l’expertise de Grand Marnier, c’est avant tout le travail de sélection des cognacs auprès des 450 viticulteurs du bassin de production reconnu de l’AOP.  Une fois cette sélection opérée intervient l’art de l’assemblage. Une mission qui nécessite un savoir-faire unique et qui incombe à Patrick Raguenaud, le Maître Assembleur Maison depuis 2004. Charentais pur jus, cet enfant du cru doit veiller à préserver l’équilibre de la recette au travers d’une multitude de flacons, dont les différents élevages confèrent des profils organoleptiques variés.

 

Son goût unique d’orange provient exclusivement de l’essence d’orange amère

Patrick Raguenaud 4

Grand Old Fashioned

Et pas n’importe laquelle, une variété d’orange amère baptisée citrus bigaradia, en provenance des Caraïbes et réputée pour sa puissance aromatique. Cette orange à la peau verte est récoltée alors que son potentiel aromatique maximal est atteint. Une fois pelées, ses écorces sont desséchées au soleil pour recueillir une concentration en huiles essentielles, une étape réalisée dans la Maison mère de Bourg-Charente, propriété de Grand Marnier depuis 1921. La partie blanche de l’écorce est ensuite retirée et les zestes peuvent alors démarrer leur macération dans un alcool neutre entre 5 et 8 jours. C’est ce mélange qui, une fois distillé, devient la fameuse essence d’orange amère qui sera mariée à la base de cognac assemblée, avant d’être mis en bouteille.

Grand Marnier 5

Le château de Bourg-Charente, le fief de Grand Marnier

Un cocktail à base de Grand Marnier a été créé pour symboliser les premiers pas de l’homme sur la lune

Toujours en avance mixologique sur nous, on doit à nos voisins de la perfide Albion la création du Moonwalk, un cocktail réalisé à base de Grand Marnier et de champagne, qui rend hommage à la mission d’Apollo 13 et au fameux témoignage de Neil Armstrong lorsqu’il foula le sol de la lune en 1969 : “C’est un petit pas pour l’Homme, un grand pour l’humanité”. La paternité de ce fringant cocktail appartient à Joe Gilmore, alors barman en chef du mythique hôtel Savoy à Londres.

grand marnier 9

C’est César Ritz qui a contribué à donner son nom à Grand Marnier

A l’origine la fameuse bouteille, dont la forme est directement inspirée de celle des alambics charentais, s’appelait Curaçao Marnier, et elle était commercialisée dans une forme de bouteille classique. C’est grâce à l’intervention de César Ritz que le nom est venu magnifier le produit, Marnier n’était plus seulement Marnier, il fallait voir grand ! Une ambition (là encore) franco-française qui a depuis lors porté bonheur à la marque.

Quintessence, la cuvée née de la créativité de Patrick Raguenaud, est une cuvée d’exception commercialisée au prix de 650€, ultra premium

Pour la cuvée Quintessence, Patrick Raguenaud n’a sélectionné que des très vieux cognacs mariés avec de l’essence d’orange qui a été distillée deux fois. Cette double distillation confère des notes d’agrumes plus citronnées qu’orangées, ce qui apporte à cette cuvée une étonnante fraîcheur, de la vivacité et de l’ampleur… Une cuvée tellement premium qu’elle inspire les bar tenders les plus fous ! Ainsi il vous faudra débourser 1000 dollars pour déguster un « Dom-arita from Blossom » à l’hôtel MGM National Harbor, situé à l’extérieur de Washington D.C., une margarita revisitée à partir de Tequila Dom Julio 1942, de liqueur Grand Marnier Quintessence et allongée aux bulles de Dom Pérignon…

grand marnier 6

Grand Sidecar

Pour les budgets « plus modestes », Patrick Raguenaud a récemment découvert à la carte d’un bar new-yorkais une version upgradée du traditionnel Sidecar, baptisée Royal Sidecar, élaboré à base de Cognac Louis XIII, de Grand Marnier cuvée Quintessence et de jus de citron, elle est affichée au tarif « cocktail menu » de  « seulement 450 dollars ». Pour l’adresse, il faudra demander au Maître Assembleur lors d’une prochaine visite de la Maison, sise au cœur du magnifique château de Bourg-Charente, qui s’apprête à ouvrir prochainement un circuit de visite. Le mythe Grand Marnier n’a pas fini de nous habiter….

L.B.

Grand Marnier en pratique
Cuvée Cordon Rouge 25 €
Cuvée Louis Alexandre 49 €
Nouvelle Cuvée du Centenaire, 89 €
grand marnier 9Nouvelle cuvée Quintessence, 650 €