Après (par ordre chronologique) le Pantruche, Caillebotte et Belle Maison, Coucou est le nouveau projet de Franck Baranger et Edouard Bobin, le duo qui réveille avec talent et modestie les appétits du 9ème depuis quelques années. Les voilà qui s’essayent aujourd’hui à renouveler l’idée même du “café-restaurant”. Coup de coeur de 8 à 8.

Par Thierry Richard
(Texte et photographies)

 

Coucou cafe restaurant paris 1

C’est dans le haut du 9ème, en lisière de l’avenue Trudaine que l’aventure de Coucou a pris son envol, il y a une semaine à peine. En lieu et place de l’ancien bar à cocktails Artisan, se dresse désormais un espace ouvert, lumineux, chaleureux, au décor rustique de bon goût, parsemé de fleurs séchées et de pierres grattées.Coucou cafe restaurant paris 2

Exposées dès l’entrée, des pâtisseries (dont un sublime et verdoyant financier rhubarbe-aneth) suscitent la convoitise toute la journée durant. Car ce Coucou-là est un drôle d’oiseau : un vrai café-restaurant, ouvert en journée seulement, de 8h à 20h, offrant sa carte mêlant sucré, salé, boissons et cafés de spécialité à toute heure.

Coucou cafe restaurant paris 7

Les fourneaux envoient leur flamme derrière le bar en fer à cheval qui occupe le centre de l’espace, et où officie Pauline Labrousse, ancienne éditrice cuisine de Marabout ayant fait ses classes au Caillebotte. Et la jeune femme est sacrément douée. Elle s’anime au déjeuner et envoie, outre les plats composant le quotidien de la carte, trois plats du jour aussi bons que délicieusement dressés.

Coucou cafe restaurant paris 3

On s’y est régalés d’un “Vitello tonnato” frais et délicatement balancé, d’un “Filet de merlu” tout juste snaké sur le vif et d’un “Pulled Pork” en tranche, croustillant et  fondant, accompagné de brocolis sautés au vin blanc, basilic et pecorino fumé. Le “Fromage de Rose”, une tomme puissante en provenance directe de Chambery et son beurre d’exception ravivent la flamme paysanne. Et les fraises-chantilly s’accoquinent d’une glace au yaourt maison.

Coucou cafe restaurant paris 6

Tout était tellement bon que nous y sommes retournés en famille pour un déjeuner de week-end. Au menu cette fois, un excellent “Poulet rôti, écrasée de pommes de terre à l’aneth” d’une belle générosité, un “Koulibiac” et sa romaine snackée, hyper-bon, avec un assaisonnement à peine acidulé et une douceur de poisson blanc imparable.

Coucou cafe restaurant paris 9

Et qui dit déjeuner en famille du week-end dit “Toast à l’avocat”, “Oeufs brouillés et gravlax” et défilé de pâtisseries comme ce “Banana Bread” et sa crème dingo, ce “Chou au café” à la garniture légère et très légèrement parfumée et (mention spéciale) un “Cheesecake à la vanille” assez exceptionnel.

Coucou cafe restaurant paris 5

Il y a tout ce que l’on aime dans ce drôle de Coucou. Du talent, des produits choisis, de la générosité, de la gentillesse et une modestie non-feinte qui est la marque de Franck et d’Edouard depuis le jour 0 de l’ouverture du Pantruche. On y vient pour un petit déjeuner gourmand, très raisonnablement tarifé et au calme, on s’y attarde pour travailler dans une atmosphère de quartier paisible et inspirante, l’ordi déplié sur la table et la connexion wifi oeuvrant à pleine vitesse, on y déjeune entre amis et, le soir venu, on y vide quelques verres de vins de soif joliment sélectionnés et autres bières parisiennes pour l’apéro.

Bref, on y vit sa vie. Avec bonheur. Chapeau !

T.R.

 

Coucou
14 rue Bochart de Saron
75009 Paris
Ouvert tous les jours
8h-20h en semaine
10h-18h le week-end
Pas de réservation
Cafés de 2,50 € à 4 €
Plats du jour déjeuner : 13 €
Pâtisseries à 4,50 €
A la carte compter entre 15 € et 25 €
Métro : Anvers