Quand on parle de confort dans le vêtement d’extérieur, le Teddy Bear Coat pourrait occuper la première place, et de loin. Une pièce à manches à part, tant par son aspect que son port qui a été inventé à l’origine… pour la grande aventure automobile.

Par Guillaume Cadot

bearcoat

Motoluxe

Ce vêtement bonifié par Winston Churchill et dépoussiéré par Mick Jagger est remis au goût du jour sur les podiums en version féminine depuis deux ans et a été créé pour le sport automobile et la riche société britannique.

jagger

Mick Jagger, D.R

Souvenez-vous du film The Great Race avec Tony Curtis tout de blanc vêtu (le gentil) accompagné de Natalie Wood, se bagarrant avec le foutraque Jack Lemmon habillé de noir (le méchant) pendant une folle course autour du monde au volant d’incroyables machines. L’action se passe en 1908, avec ces autos qui ressemblaient plus à des calèches sans chevaux, sans toit ni pare-brise… 

Northcliffe

Lord Northcliffe au volant d’une Mercedes vers 1908, D.R

Les manteaux croisés en canvas de coton pour l’été puis en alpaga pour l’hiver firent leur apparition au même titre que les lunettes “googles” et les gants de conduite afin de protéger le pilote. Les étudiants de l’Ivy League dans les années 1920 reprendront l’idée de ce manteau en fourrure (du raton laveur, qui pullulait aux Etats-Unis à l’époque) pour se protéger des hivers très froids.

churchill

Winston Churchill en Teddy Bear coat, D.R

Un manteau statutaire, donc, pas étranger à ce style aventurier des hommes au volant de leur drôle de machine. Imposant dans sa forme en raison de l’épaisseur de sa fourrure, il est adopté en version oversize chez les étudiant d’Oxford portant de larges pantalons (les Oxford bags) dans les années 1920.

dali

Salvador Dali, D.R

Arme redoutable contre le froid, ce manteau un poil extravagant devient l’emblème de l’habit de voyage chic et confort, comme le rappelle Salvador Dali pris en photo sur le pont d’un transatlantique… La marque Motoluxe devient la référence du Teddy Bear coat en laine alpaga, abandonnant la fourrure animale. Elle ressort aujourd’hui son manteau culte en 3 couleurs pour ceux qui veulent porter de la fausse fourrure (même s’ils ne roulent pas dans une avant-guerre…)

G.C.

Mais pourquoi Teddy Bear
teddy

© Motoluxe

Le nom fait bien sûr référence à l’ours en peluche et à son poil en fausse fourrure ultra doux. Mais pourquoi Teddy ? Teddy était le surnom de Theodore Roosevelt, président des Etats-Unis, qui, participant à une chasse à l’ours en 1908, refuse de tuer le jeune animal alors prisonnier. Les journaux s’emparent de l’affaire et un commerçant de Brooklyn vendant des ours en peluche eut l’idée d’exposer ses ours avec l’étiquette “Teddy’s bear”. L’histoire était née.