Minorque. Le secret le mieux caché des Baléares est à présent sur toutes les lèvres des branchés parisiens – car en peu d’années, l’île a connu l’ouverture de quelques établissements de luxe et a été propulsée sur l’avant de la scène. Notre crainte ? Qu’elle attire les jet setters, blasés de se rendre à Majorque, Formentera ou Ibiza, ses voisines archi fréquentées… Heureusement, on a encore nos adresses. Bienvenue à Santa Ponsa et Torre Vella, les deux dernières-nées des maisons du Domaine de Fontenille, réunies sous l’appellation Fontenille Menorca… 

Par Juliana Angotti

FONTENILLE Minorque

Torre Vella © Yann Deret

Heureusement, Guillaume Foucher et Frédéric Biousse ne font rien comme les autres : ils ont ouvert Fontenille Menorca en juillet 2019 – deux propriétés secrètes, très différentes l’une de l’autre, avec, en commun, l’esprit maison de famille et le respect de la Terre, qui leur sont chers et qu’on retrouvait déjà à Fontenille et à Marseille (on vous en avait parlé ici et , parce qu’on les suit depuis le début !)

Pas de décorateur célèbre. Aucun panneau sur la route principale. Pas de musique lounge commerciale en bruit de fond. La discrétion est de mise. Ouf ! Ça commence bien.

Habitués à transformer des lieux historiques en des demeures pleines de charme et de vie, Guillaume et Frédéric ont eu un double coup de cœur à Minorque et ont donc acheté et ouvert deux propriétés, toutes les deux labélisées Relais & Châteaux.

 

Santa Ponsa

Santa Ponsa © Yann Deret

Santa Ponsa, Babylone luxuriante

Une ancienne finca d’aristocrates, sa façade rouge, ses jardins luxuriants en terrasse, ses fontaines qui bercent les siestes des voyageurs sous les arbres – on pense à l’Alhambra. Cent hectares de verdure. Des oiseaux qui chantent. Aucune agression du monde moderne ne vient troubler la quiétude de cette oasis.

On s’installe dans un fauteuil sous un palmier, on nage dans l’eau à 31 degrés de la piscine couverte ou dans celle, plus fraîche, de la piscine extérieure, on se prélasse au Spa, on se frotte le dos à coups de produits Sçens et REN, on lit, on vit. Avec seulement 22 clefs, chaque voyageur a autant d’intimité que nécessaire.

Le cabinet de curiosité est de mise ici : sur les murs vert canard, et bleu grisé, des estampes d’oiseaux exotiques, des cages à oiseaux vides disséminées dans le jardin, des salles de bains en zelliges vert bouteille. Le soir venu, la pierre ancienne se teinte de rose, les palmiers centenaires se dressent plus haut vers le ciel, les photophores s’allument. Santa Ponsa est chaleureuse et réconfortante.

On murmure que la maison sera ouverte toute l’année : imaginez le bonheur de venir y faire le plein de lumière au mois de mars ?

 

 

Torre Vella 1

© Yann Deret

Torre Vella, l’esprit bohème

La deuxième propriété de Fontenille Menorca, située à moins de dix minutes en voiture de la précédente, est une finca blanchie à la chaux.

Plus de deux cents hectares de figuiers de barbarie, oliviers et vignes, une cour avec tables et chaises en bois brut, des sols en béton ciré, du bois flotté, des paniers en osier : la décoration ici est résolument plus bohème. Du blanc, rien que du blanc. L’impression d’être dans les Pouilles, d’ailleurs…

La moitié des 17 chambres offre une petite piscine privée et des salons extérieurs confortables qui invitent à la siesta, la vue sur les enclos des moutons qui paissent – car la ferme est encore exploitée. Torre Vella est donc aussi minérale, épurée, géométrique que Santa Ponsa est végétale et chaleureuse.

Et la gastronomie ?

Albert Riera, chef catalan, qui a officié notamment chez Eric Guérin en France, signe une carte qui change régulièrement au gré des arrivages et des récoltes : la plupart des légumes bio vient du potager en permaculture de Santa Ponsa. Chaque bouchée a du goût et du caractère ; l’assaisonnement, les textures et le service sont parfaits. Et puis, on aime les Chefs qui cuisinent – et c’est le cas ici.

Au déjeuner, trois types de houmous (aubergine, pois chiche, betterave), une soupe fraîche de cresson, une salade verte, une assiette de charcuterie et de fromages minorquins et du pain fait maison : simple et frais.

Le panier spécial coucher de soleil, que l’on déguste en regardant la Méditerranée se draper peu à peu dans la nuit est mémorable : olives charnues et goûtues, rosé du domaine de Fontenille -évidemment, dés de fromage de Mahon. L’été, un bar vue mer y est ouvert – nous sommes hors saison et c’est tant mieux. La mer nous appartient !

Le dîner est, lui aussi, délicieux et abordable : nous sommes dans un Relais & Châteaux mais l’une des philosophies de Fontenille est d’offrir le luxe à un tarif accessible – au restaurant, au Spa et dans les chambres. On aime !

fontenille minorque5

© Juliana Angotti pour Les Grands Ducs

Fontenille est une maison de famille. On y vient avec sa tribu, avec ses amis. Des livres sont posés dans chaque recoin, l’ambiance est discrète mais conviviale, la tisane est chaude lorsqu’on revient dans sa chambre après le dîner – une attention délicate et rare qui nous a marquée. Les heures égrènent leur chapelet à un rythme lent – le rythme du repos, de l’évasion, des retrouvailles. Et pour ceux qui rêvent à un week-end à deux pas de Paris, vivement l’ouverture du prochain Fontenille dans les alentours au printemps…

J.A

On y va ?

A partir de 200 € la nuit avec les petits-déjeuners pour deux.

Comment réserver ? Nos amis de L’Hedonist, maison de voyages haute-couture, réservent des attentions aux lecteurs des Grands Ducs pour toute réservation à Fontenille Menorca (surclassement et massage offerts, early check-in et late check-out).