Nicolas Amsellem

Nicolas Amsellem

Humeur

Amoureux des objets pour leur utilité ou simplement des symboles qu’ils véhiculent, c’est d’horlogerie dont il est épris. En particulier des montres, des histoires qu’elles peuvent témoigner et de la beauté de l’humain qui se cache souvent derrière le chemin d’une aiguille, il se plaît à quitter cet univers pour naviguer dans ceux, connexes, qui ont la même saveur. Quand le besoin de s’extraire du monde de l’horlogerie, de l’automobile et du mécanique en général, qu’il articule sur le magazine en ligne Les Rhabilleurs, se fait ressentir, il aime à utiliser l’écriture comme échappatoire. L’inspiration la plus féconde il la trouve au XIXe siècle, ce siècle de l’ennui si puissant par sa beauté et sa cruauté romantiques abreuve son imaginaire et il devient la source de réflexions passionnantes.